Retour sur la 4e rencontre du Pôle Science(s) en Occitanie

Publié par Echosciences Occitanie, le 26 février 2019   190

Xl img 20181127 103656

Le comité d’orientation du réseau Science(s) en Occitanie s’est réuni le mardi 27 novembre 2018 à Montpellier en présence de Bertrand Monthubert, Conseiller régional délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche. Une occasion pour échanger sur les actions initiées en 2018, présenter les résultats de l’enquête régionale, faire le bilan d'Echosciences Occitanie et discuter des futures actions en 2019.

 

Bilan de l’enquête menée auprès des acteurs de la culture scientifique, technique et industrielle

Les résultats de l’enquête seront officiellement présentés lors du prochain Forum Régional de la CSTI qui se déroulera en juin 2019 à Montpellier.

Une restitution devant le Conseil national de la culture scientifique, technique et industrielle va être proposée par Bertrand Monthubert, Conseiller régional délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche. Cette présentation pourrait inspirer d’autres régions.


Quelques données révélées par l’enquête régionale

Cette enquête a été envoyée à 1000 structures (musées, associations, universités…)

> Nombre de répondants :

Il y a eu 314 réponses complètes, parmi lesquelles 272 acteurs ont déclaré mener des actions de CSTI en lien avec leurs activités.

> Répartition des acteurs sur le territoire : L’implantation des structures répondantes au questionnaire semble plutôt homogène sur le territoire. Même si la densité de structures est plus forte dans les zones les plus peuplées, les territoires plus isolés apparaissent quand même attractifs et le nombre de structures présentes, notamment aux abords des parcs régionaux, n’est pas négligeable.   

> Appartenance à des réseaux nationaux Plus d’un tiers des acteurs ont déclaré adhérer à un réseau professionnel au niveau national. Les réseaux nationaux les plus cités sont le Réseau d’éducation à l’environnement/REN suivi par l’Amcsti et l’Association de protection de la nature et de l'environnement / France nature environnement (FNE).

> Connaissance de la plateforme Echosciences Occitanie Parmi les acteurs répondants, 27 % déclarent utiliser la plateforme Echosciences Occitanie. Parmi les structures qui ont déclaré ne pas utiliser la plateforme, 68 % seraient intéressées par une formation à son utilisation. Ainsi des formations “utilisateurs” seront données en 2019 sur tout le territoire.

> Thématiques d'activité proposées par les répondants Les acteurs du territoire développent des projets avec des thématiques très variées. En tête, on retrouve : « Environnement, écologie, énergies, agronomie » (45%), « Biologie, science du vivant » (40%) et « Science de la terre » (28%).   

> Types d’actions Les actions « Animation, médiation humaine, atelier interactif », « Évènementiel » et « Conférence, café des sciences, débat » arrivent largement en tête des pratiques en région Occitanie.

> Manifestations de CSTI en Occitanie 81 % des répondants affirment avoir conduit une ou plusieurs manifestations autour des sciences. La Fête de la science est la manifestation à laquelle participent, très largement, le plus grand nombre d’acteurs de CSTI en Occitanie ; elle concerne 72 % des répondants, tandis que les Journées européennes du patrimoine arrivent en seconde position avec 46%.

> Lieu d’accueil du public 65 % des acteurs participants à l’enquête ont un lieu d’accueil du public pour des superficies allant de 10m2 à 50 000m2 d’espaces couverts.

> Une mobilisation des laboratoires plutôt faible

Partant du constat que très peu de laboratoires de recherche ont répondu à l’enquête (enquête adressée aux mauvais interlocuteurs ? manque de temps pour répondre ?...), une relance sera menée en 2019.

 

Un questionnaire spécifique pour les lieux de lecture publique

Une enquête auprès des lieux de lecture publique concernant leur lien avec la CSTI a été réalisée en parallèle de l’enquête régionale. Les résultats de cette enquête seront diffusés dans le rapport final de l’enquête régionale. Les réponses de médiathèques à ce questionnaire permettent de mettre en avant dès à présent les trois principaux points suivants :

  • Le fond science existe, mais ne vit pas suffisamment ;
  • Des actions autour des sciences existent puisque plus de la moitié des établissements ayant répondu a mis en place des événements en lien avec les sciences ;
  • Une aide et de la facilitation d’actions de médiation autour des sciences sont demandées.


Bilan d’Echosciences Occitanie

Echosciences Occitanie a vu le jour fin 2015 et n’a cessé d’attirer de nouveaux utilisateurs. La plateforme  comptait le 27 novembre dernier 637 inscrits dont 28 % y ont au moins publié une fois.

Les publications sont désormais régulières avec en moyenne un article publié par jour.

Les articles qui ont le plus de succès sont les retours d’expériences et les idées de sorties. L’article le plus lu avec plus de 3300 vues est 13 idées de sorties pour votre été en Occitanie suivi par Archéosites, l'archéologie à portée de clics !, Programme de la Fête de la Science en Occitanie et À la découverte des jeux de "Ma thèse en jeu vidéo".

L’agenda d’Echosciences est aussi particulièrement utilisé. En 2018 il comptait près de 1000 événements et parmi les plus consultés on retrouve Rencontre avec Maylis de Kérangal, auteur de Réparer les vivants ou Soirée sur les métiers de l'eau.

 

Proposition d’un logo pour le réseau Science(s) en Occitanie

Pour mieux être identifié, le réseau Science(s) en Occitanie aura bientôt son logo ! La réunion du 27 novembre a été l’occasion à la Région de proposer différentes pistes. Cinq logos déclinés sur fond blanc ou rouge ont été présentés. Il est à noter que le point jaune est un élément repris du logo de la Région Occitanie.


La première proposition a unanimement retenu l’attention des membres de la réunion, avec quelques suggestions de modifications.

 

Une charte pour le réseau

Parmi les actions proposées en 2018, on retrouve une charte avec pour objectif de susciter l’adhésion et l’identification des acteurs de la CSTI autour de valeurs communes. Ce document se veut incitatif, ouvert à tous et doit éclairer son lecteur tout en lui donnant envie d’y adhérer.

Rédigée par Laurent Watrin et Martine Escartin du Service Accompagnement des Étudiants et Diffusion Scientifique de la Région Occitanie, Johan Langot, Secrétaire du réseau Science(s) en Occitanie et François Gurtler, Chargé de développement au Muséum de Toulouse, la charte, encore à l’état de document de travail a été présentée plus en en détail au cours de la réunion.


La charte a suscité plusieurs questionnements :

-  Doit-elle être un document purement informatif ou devra-t-elle être signée ?

- Les porteurs répondant à l’Appel à projets d’animation de la CSTI devront-ils obligatoirement adhérer à la charte ?

- Si signature il y a, prend-on l’initiative de faire apparaître le nom des signataires sur la page web où apparaîtra la charte par exemple ?

Toute personne souhaitant donner son avis sur la charte est invitée à rejoindre le groupe de travail.

 

Quelques projets pour 2019

Le plan d’actions 2019 a été imaginé en tenant compte des préconisations faites à l’issue des 6 groupes de travail qui ont eu lieu de mars à mai 2018 sur les thèmes de : l’éducation formelle et informelle, l’implication des jeunes chercheurs dans la CSTI, l’initiation d’une dynamique autour du tourisme scientifique, technique et industriel régional, la lutte contre les fake-news, la couverture du territoire en terme de zones rurales et quartiers prioritaires, et les nouvelles sources de financement.

Un guide pour les porteurs de projet

Le guide a vocation à apporter une aide à tous les porteurs de projets souhaitant entreprendre un projet de CSTI en Occitanie. Il permettra d’orienter le porteur en fonction du type d’action qu’il souhaite entreprendre. Sa diffusion est prévue pour 2019.

Des courriers pour sensibiliser les élus

Ces lettres visent à sensibiliser les élus sur les actions réalisées sur le territoire. Elles seront envoyées par la Région Occitanie.

Le développement des Sciences Participatives

L’idée est de mettre en place des indicateurs pour 2019 afin de constater le taux d’intérêt des citoyens pour celles-ci et son évolution chaque année.

Rendre visibles les activités scolaires et les acteurs de la CSTI sur Echosciences

L’objectif est de valoriser les actions réalisées en direction des scolaires et aussi les acteurs qui proposent ces projets.

En parallèle, des portraits de bénévoles œuvrant pour la CSTI vont également voir le jour sur Echosciences début 2019. Une occasion de mettre en avant leurs contributions et les rendre visibles.

Des formations pour les acteurs de la CSTI

La volonté est de proposer des formations pour apporter des conseils et clés sur certains sujets. Ainsi un atelier sur l’égalité femme/homme a été proposé pour découvrir notamment les outils développés dans le cadre du programme européen Hypatia. Un autre atelier sur les « Fake News » est en préparation et sera proposé en 2019.

Toujours pour accompagner les acteurs de la CSTI, deux réunions ont été réalisées en octobre 2018 à Toulouse et Montpellier à propos de l’appel à projets d’animation de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle 2019 en Occitanie. Chacune d’elles a accueilli une vingtaine de participants.

Des échanges avec d’autres directions de la Région

Plusieurs rencontres ont déjà été organisées (élu au tourisme, culture numérique et festivals) et d’autres sont encore à programmer (culture, solidarité et handicap, vie associative...). Le but de ces échanges est de sensibiliser les différents services de la Région Occitanie à la CSTI et aux possibles développements de projets transversaux.

Des propositions d’amélioration du portail Echosciences Occitanie

  • Faire le lien avec la future plateforme “Exploreur” de l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées (UFTMP) qui a pour objectif de mettre en avant la recherche sur le territoire. Un travail est en cours pour déployer une communauté sur Echosciences.
  • Ajouter un annuaire des acteurs de la CSTI régionale.
  • Ajouter un catalogue de ressources proposées par les acteurs d’Occitanie.
  • Permettre une mise en réseau des doctorants, mais aussi des enseignants.

Développer une interface enseignement/chercheurs

Lors de la réunion, il a été proposé de diffuser de petites annonces du type « Je cherche un chercheur » sur Echoscience Occitanie et Exploreur pour faciliter la mise en relation du monde de la recherche et celui de l’enseignement. Une réunion rassemblant Canopé, l’UFTMP, le rectorat et Echosciences Occitanie devrait être lancée en 2019.

Inciter les doctorants à participer à des actions de CSTI

Laurent Watrin a mentionné les réflexions autour des allocations doctorales allouées par la Région. Il pourrait éventuellement y avoir une mention incitative pour le développement d’actions de CSTI.

Les doctorants seront également incités à participer à l’évènement Place des initiatives - organisé chaque année à l’occasion Forum régional - afin de les sensibiliser aux projets menés sur le territoire.

Chercher de nouvelles sources de financement

La piste des fonds de dotation a été évoquée et il a été proposé de faire venir un expert du domaine à l’occasion de la prochaine réunion du réseau Science(s) en Occitanie ou lors du prochain Forum régional.

Évolution de l’Appel à projets d’animation de la CSTI

Chaque année, une vingtaine de projets portés par une soixantaine de structures sont déposés. Plusieurs pistes d’évolution du prochain appel à projets ont été évoquées. On y trouve notamment :

  • Une simplification du volet administratif pour le dossier Feder ;
  • Un choix annuel thématique en fonction des priorités ;
  • Une sélection de projets, moins aboutis, à accompagner ;
  • Une plus grande souplesse sur l’obligation d’être présent sur les 4 départements ;
  • Un appel à projets pluriannuel sur les sujets récurrents ;
  • La proposition d’une “bourse aux projets” où les projets retenus par la Région pourraient être présentés lors du Forum régional.

En ce début 2019, ce plan d’action est déjà lancé. La charte et les enquêtes seront très prochainement publiées sur Echosciences, tandis que des rencontres des membres du réseau sont en cours de préparation.