Décryptage d'un exemple de de dialogue entre sciences et société. Les tchatches de l’équipe Kimiyo : Exemple des Idées reçues en alimentation, rencontre avec un spécialiste en sureté alimentaire

Publié par Didier Montet, le 16 mars 2021   130

Enzo Blondeau, John Bandelier, Didier Montet

Note: Cette publication sortira en version complète dans les Cahiers du Cedimes en Juillet 2021 avec l’accord du rédacteur en chef Marc Richevaux.

1.       Introduction

Depuis 7 ans, l’association Kimiyo participe au développement de la citoyenneté en incitant tous les publics, y compris les chercheurs à questionner la société de demain et comment les sciences la construisent. Parmi de nombreux projets menés, les « Tchatches et Sciences » sont des échanges autour de sujets de société qui utilisent différents supports et/ou méthodes d’animation et permettent d’échanger sur de nombreux sujets. La situation sanitaire a conduit Kimiyo à réinventer les « tchatches et sciences » qui ne pouvaient plus se tenir en présentiel, en version numérique. Ils ont donc profité de ces contraintes pour développer un nouveau format : les Tchatches 2.0 (https://www.echosciences-sud.f...)

Ce programme financé par la Région Occitanie a pour objectif de permettre aux citoyens de la région de pouvoir échanger avec des scientifiques sur différents enjeux sociétaux. Plus de 45 Tchatches ont été organisées en 2019, toutes en présentiel, sur des domaines très variés : écologie, philosophie, histoire, patrimoine, santé, et bien d’autres...  

En première partie, le public est invité à se connecter sur la chaîne Youtube de Kimiyo (http://ww.live.kimiyo.fr) pour suivre en live, une discussion entre un chercheur et un médiateur. Le public peut poser des questions dans le chat du live, que le médiateur relaie au chercheur. À la fin de cette partie introductive qui dure en général une trentaine de minutes, le public est invité à rejoindre le salon privé de l’association. En arrivant sur ce salon, les participants entrent dans une atmosphère conviviale et intimiste, loin du direct et de l’enregistrement. La discussion se poursuit alors à huis-clos entre les différents participants. Ce format innovant a su séduire le public en fin d’année 2020 et début 2021. Au vue de l’engouement suscité, l’association a décidé de maintenir, même hors confinement, pour proposer à la communauté numérique de pouvoir échanger avec des spécialistes des 4 coins du monde.

Exemple de la tchatche sur les Idées reçues en alimentation, rencontre avec un spécialiste en sureté des aliments : Dr Didier Montet

Le texte d’accroche envoyé par email et par le site Kimiyo était : Aujourd’hui, les idées reçues et fake news sont de plus en plus présentes au quotidien. Le sujet de l’alimentation humaine et de la planète, est un sujet sensible qui n’échappe pas à certaines idées reçues. La France est-elle réellement un pays agricole à l’abri d’une pénurie alimentaire ? Sommes-nous actuellement dans une période de sécurité alimentaire ? Ou encore, un produit bio est-il forcément meilleur qu’un produit industriel ? Didier Montet, spécialiste du sujet vous propose de venir à sa rencontre afin de démêler le vrai du faux autour de questions touchant à l’alimentation.

Cette tchatche a eu lieu à 18h00 le 6 Février 2021 et s’est déroulée entièrement en vidéo en utilisant la chaine Youtube de Kimiyo. C’est-à-dire à l’heure du couvre-feu instauré par le gouvernement pour lutter contre le Covid. Cet horaire a permis à 80 personnes de se connecter à la conférence. La médiathèque départementale Pierres Vives a organisé cette tchatche.  

Du présentiel vers la vidéo avec la crise Covid

Le présentiel est plus convivial pour le public qui est plus à l’aise pour discuter directement avec le conférencier. La parole est ainsi plus facile.  Par contre le présentiel nécessite un déplacement important des personnes, la location d’une salle adéquate et un temps consacré important, ce qui limite le nombre de participants. Le travail demandé à l’organisateur est également très important.

Les conférences numériques permettant de palier les contraintes de déplacements liées par exemple à la crise Covid, laissent plus de souplesse à l’horaire (couvre-feu) et surtout ouvrent un accès aux participants francophones de différents pays. Les discussions deviennent donc plus intéressantes car des spécialistes extérieurs peuvent participer. L’organisation devient plus simple et aucune salle n’est nécessaire. Par contre, il est plus difficile pour le public de s’insérer dans les discussions entre spécialistes.

La vidéo a conduit à une évolution du public et nous avons observé son internationalisation lors de la tchatche sur l‘alimentaire. Nous avons noté de façon non exhaustive la présence d’un public venant des pays suivants : Suède, Niger, Maroc, Cote d’ivoire, Sénégal, Egypte, Italie… et des villes françaises : Montpellier, Agen, Toulouse, Paris, Nice, pour ne citer que les principales.

Questions-réponses de la tchatche sur les idées reçues en alimentation

L’interview de Didier Montet par l’animateur John Bandelier a porté sur la signification de certains termes comme la sécurité alimentaire (production agricole) versus la sureté des aliments (dangerosité des contaminants), sur la microbiologie (bactéries, levures, moisissures, virus…), les microorganismes négatifs (pathogènes) et les positifs (bactéries lactiques, levures fermentatives, moisissures des fromages), les quantités trouvées dans les aliments, les maladies alimentaires et comment elles apparaissent, la définition de la toxicité, le rôle du chercheur en sureté et ceux des pouvoirs publics dans le cadre de la loi alimentaire européenne (Règlement UE 178/2002), risques et dangers, comment on construit les  normes, le rôle du Codex alimentarius, les technologies de prévention et de conservation, le besoin en conservateurs et leur impact sur la santé, l’évolution  de l’alimentation au cours du temps (OGM, végétariens, circuits courts, transports internationaux, le rôle des experts de l’Anses, vers une alimentation de plus en plus sure, le questionnement du public, l’obésité versus le sucre, le statut sanitaire de l’Afrique, la sensibilité au sanitaire des gouvernants…

La discussion d’une heure qui a eu lieu après la partie enregistrée de la tchatche a donné lieu à d’intéressantes discussions entre le public et des spécialistes. Nous retiendrons particulièrement la mise au point sur la consommation des pesticides en France donnée par Jean Yves Merchez de la société Corteva et Christophe Collet de Europe Ecologie les Verts. Les précisions apportées par le Dr Nicolas Cabaton de l’Inrae Toulouse sur les perturbateurs endocriniens a ont été appréciées tout comme les définitions sur l’expertise alimentaire du Dr Richard Bonne, expert vétérinaire international indépendant (Auch). Nathalie Persson Andrianasitera de l’IFS (International Foundation for Science, Suède) nous a conduit vers une discussion sur la sureté sanitaire en Afrique.

Vers une combinaison du présentiel et de la vidéo internet

La crise sanitaire a facilité l’apprentissage et la maîtrise des nouveaux outils de communication internet. Ceux-ci ont fait l’effort de s’adapter au grand-public. L’avenir de ces conférences destinées au public passera sans nul doute par une combinaison des deux techniques que sont le présentiel et la vidéo. L’aspect convivial sera ainsi conservé et l’ouverture vers un public lointain sera facilité.

La communication sur l’événement devra être réfléchit et travaillé pour atteindre les personnes ciblées par les différentes tchatches. Pour garder l’aspect territorial initialement développé par Kimiyo autour de ces rencontres, les partenariats seront maintenus et renforcés avec les acteurs du territoire. Mais cet événementiel s’ouvrant sur le reste du monde pourrait offrir plus de visibilité et plus d’opportunités aux acteurs culturels locaux.

Podcast de la vidéo : 

 

 

Bibliographie : Livres édités par Didier Montet (les livres 2 et 6 peuvent être demandés directement à l’adresse montet.didier@free.fr)

1. Editors: Didier MONTET and Ramesh C. RAY (2009). Aquaculture Microbiology and Biotechnology, Volume 1. Science Publishers Inc, New Hampshire, USA. ISBN 1578085748, 9781578085743, 290 pages.

2. MONTET Didier, Editeur. Les vraies-fausses informations de l’alimentaire. 162 pages, Edilivre.com, ISBN: 9782812102219, 2009.

3. Editors: Didier MONTET and Ramesh C. RAY (2009). Aquaculture Microbiology and Biotechnology, Volume 2. Science Publishers Inc, New Hampshire, USA. ISBN 1578085748, 9781578085743, 290 pages.

4. Joseph-Pierre GUIRAUD, Catherine BRABET, Angélique FONTANA, Sabine GALINDO, Didier MONTET. Microbiologie alimentaire, Editeur : DUNOD, Collection : Industries agroalimentaires, Année : 09/2012, 651 pages.

5. Editors: Montet Didier and Ray Ramesh C. Food Biology series, Science Publishers/CRC Press. Microorganisms and Fermentation of Traditional Food, Volume 1. Published August 2014.

6. Montet Didier, Editeur. Questions d’enfants concernant l’alimentation : réponses aux parents et aux enfants.154 pages, Edilivre.com, ISBN : 978-2-332-89926-2 (2015).

7. Editors: Didier Montet and Ramesh C. Ray. Fermented Foods, Part 1: Biochemistry and Biotechnology, Food Biology series, Science Publishers/CRC Press (2015).

8. Editors: Didier Montet and Ramesh C. Ray. Fermented foods: Part 2. Technological Interventions. Food Biology series, Science Publishers/CRC Press (2016).

9. Editors: Didier Montet and Ramesh C. Ray. Food Traceability and Emerging technologies. In Food Biology series, Science Publishers/CRC Press, 2018.

10. Editors: Fabienne Remize and Didier Montet "Safety and microbiological quality" Special Issue "Safety and Microbiological Quality”. In Fermentation (2019). ISBN 978-3-03921-491-4. https://doi:10.3390/educsci502....

11. Editors: Didier Montet, Catherine Brabet, Sabine Schorr-Galindo and Ramesh C. Ray. Mycotoxins in Food and Beverage: Innovations and Advances. Part 1 in Food Biology series, Science Publishers/CRC Press, En cours de publication 20201.

12. Editors: Didier Montet, Catherine Brabet, Sabine Schorr-Galindo and Ramesh C. Ray. Mycotoxins in Food and Beverage: Innovations and Advances. Part 2 in Food Biology series, Science Publishers/CRC Press, En cours de publication 20201.

13. Editors: Fabienne Remize, Didier Montet, Jean-Christophe Meile, Caroline Strub. Special Issue "Safety and Microbiological Quality 2”. In Fermentation (2019). ISSN 2311-5637

https://www.mdpi.com/journal/f...

14. Editors: Ramesh C. Ray, Spiros Paramithiotis, Vasco Ariston De Carvalho Azevedo and Didier Montet.  Elsevier " Lactic Acid bacteria in Food Biotechnology: Innovations and Advances", In preparation 2021. Accepted.

15. Editors: Ramesh C. Ray, Spiros Paramithiotis, Vasco Ariston De Carvalho Azevedo and Didier Montet.  Elsevier. In preparation 2021.