Communauté

EXPLOREUR - L'agenda

Que m'est il permis d'espérer en Occitanie

Publié par IRD Occitanie, le 19 mai 2022   200

Le 12 avril 2022, à l'occasion de la projection du film Que m'est il permis d'espérer au cinéma Le Castillet à Perpignan, Pascale Hancart-Petitet, anthropologue à l'UMR TransVIHMI a été l'occasion de débattre et d'échanger en bord de scène en compagnie d'un des deux réalisateurs, des présidentes de collectifs contre le racisme et pour les droits de l'Homme.

Une question nous est posée dans ce film : comment supporter l’inhumanité dont notre pays fait preuve face aux migrants ? Pour en discuter, des acteurs d'horizons variés apportent leur point de vue et convictions pour plus de paix et de clarté face à ce documentaire poignant de vérité.

Un film, des humanités

Que m'est-il permis d'espérer, film de 108 minutes co-produit par l'IRD1, réalisé par Vincent Gaullier & Raphael Girardot, est sorti en salle le 30 mars 2022. Il sera projeté au Cinéma le Castillet à Perpignan le 12 avril 2022. Il décrit un camp humanitaire ouvert à Paris, Porte de la Chapelle, où des réfugiés sont en transit. Quelques jours à peine d'humanité dans ce centre de « premier accueil ». Là, ils se reposent de la rue où ils ont échoué à leur arrivée en France après un voyage de plusieurs mois. Souvent de plusieurs années. Mais déjà, ils doivent affronter la Préfecture et entendre la froide sentence administrative.

Des intervenants aux paroles et visions complémentaires

En bord de scène étaient présents :

  • Pascale Hancart-Petitet, anthropologue de la santé à l'UMR TransVIHMI. Ses travaux menés en Inde, au Cambodge et au Laos se situent à l’intersection de l’anthropologie de la reproduction humaine, des technologies médicales, du genre, des migrations et des maladies infectieuses. Elle a développé divers modes innovants de production et de médiation scientifiques (recherche multidisciplinaire et participative, programmes radio, film, pièces de théâtre et danse).
  • Raphael Girardot, co-réalisateur du film Que m'est-il permis d'espérer
  • Maryse Martinez, présidente du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP66).
  • Françoise Attiba, psychologue pour adultes, co-présidente de la Ligue des droits de l'Homme Perpignan et Pyrénées Orientales (LDH66).

Aller plus loin :

Note : 
1
avec l'ISKRA et LOOKATSCIENCES

Source de l'article : Que m'est il permis d'espérer en Occitanie