Réveil climatique : que nous apprennent les scientifiques ?

Publié par Instant Science / Science Animation / A Ciel Ouvert, le 24 octobre 2022   400

Le 10 octobre 2022 à l'Hôtel de Région de Toulouse, cinq experts ont répondu présent à l'occasion de la Fête de la science afin de nous éclairer et de débattre sur le défi climatique qui nous attend.

La table ronde accueillait :

  • Christophe Cassou, Climatologue, Directeur de recherche CNRS au laboratoire Climat Environnement Couplage & Incertitude du Cerfacs (Centre Européen de Recherche et de Formation Avancée en Calcul Scientifique Toulouse).
    Depuis 2018, il est l’un des auteurs principaux du 6e rapport du GIEC (Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’Evolution du Climat). Il est, cette année, le parrain de la Fête de la science en région Occitanie.
  • Camille Parmesan, Directrice de recherches CNRS à la Station d’écologie théorique et expérimentale de Moulis (SETE - CNRS ; Université Toulouse III - Paul Sabatier).
    Elle est connue pour être la première à avoir démontré un changement d’habitat pour une espèce animale à cause du réchauffement climatique. Elle fait partie du GIEC depuis 1997 et est une contributrice officielle du prix Nobel de la paix du GIEC en 2007. Depuis lors elle a contribué aux différents rapports du GIEC en tant qu’autrice principale, et co-coordinatrice d’un chapitre de la dernière édition.
  • Catherine Jeandel, Océanologue géochimiste. Elle est directrice de recherche au CNRS et travaille au Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS/OMP - CNRS ; Université Toulouse III - Paul Sabatier ; IRD ; CNES).
  • Emmanuel Combet, Ingénieur et économiste à la direction exécutive « prospective et recherche » de l’Ademe à Montpellier. Il analyse le rapprochement des enjeux de justice environnementale et de justice sociale.
  • Pascal Conan, Enseignant chercheur à Sorbonne Université et océanographe biogéochimiste à l’Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer.
    Depuis 2010, il a coordonné de nombreuses campagnes en mer dans le cadre du programme MISTRALS-Mermex afin de comprendre l’impact du changement climatique sur la circulation générale en Méditerranée.

Ces experts étaient accompagnés également d'Agnès Langevine, Vice-présidente de la Région Occitanie en charge du Climat, du Pacte vert et de l’Habitat durable, de Nadia Pellefigue, Vice-présidente de la Région Occitanie en charge de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de l’Europe et des Relations Internationales, et de Christophe Escartin, Chef de mission académique au Rectorat de Toulouse.