Un rayonnement européen, les projets Erasmus +

Publié par Claire Adélaïde Montiel, le 23 février 2024   500

Depuis 2016, l’association Fermat Science a collaboré à sept projets liés à l’apprentissage non formel des mathématiques dans le cadre des projets Erasmus + avec plus de vingt écoles et structures d’éducation européennes et peut faire état d’un riche bilan pour la création d’outils mathématiques variés s’adressant à un public de trois à seize ans et au-delà mais aussi aux enseignants et aux formateurs.

Qu’est-ce que l’éducation non formelle ?

L’éducation non formelle se déroule en dehors du système de la classe sans être antagoniste avec une forme d’éducation plus institutionnelle à laquelle elle apporte une autre sorte d’accès à la connaissance. Dans ce type d’apprentissage qui n’est pas réservé aux scolaires mais s’adresse également aux adultes dans le cadre de la formation continuée tout au long de la vie, les éducateurs sont mis au défi de proposer une variété d’idées, de développer la curiosité des apprenants et leur enthousiasme.

Il n’existe pas d’approche ou de chemin unique vers la solution d’un problème. Apprendre à son propre rythme tout en travaillant en équipe, accepter l’imprévu et progresser en analysant ses erreurs sont des acquisitions qui permettent de rendre plus autonomes les apprenants et de renforcer leur estime d’eux-mêmes. Pour ce faire, les médiateurs proposent une variété d’outils qui créent des liens entre les concepts mathématiques et leurs représentations, l’expérience quotidienne, ou les arts (visuels, musique, théâtre).

L’importance du jeu

Dans ce type d’apprentissage, l’importance du jeu n’est pas à démontrer. Le jeu, activité libre, sans contrainte mais où le respect de la règle est fondamental, offre une multiplicité d’expériences sensorielles, motrices, affectives, intellectuelles, favorise la communication verbale et non verbale .

C’est par le jeu que l’enfant construit ses acquisitions fondamentales. Il acquiert des compétences sociales et cognitives en partageant du temps ou une activité avec d’autres et donne un sens au monde qui l’entoure.

Chercher des solutions, trouver du plaisir, vivre l’activité au lieu de la subir, suivre une logique, un raisonnement sont autant de moyens qui lui sont offerts pour renforcer ses compétences, pour développer un esprit positif, apprendre à utiliser de manière autonome les instruments mis à sa disposition, se montrer inventif et créatif.

Encore faut-il que les jeux proposés soient de nature à mobiliser l’attention, la compréhension, la mémorisation, la réflexion et l’imagination des apprenants.

Échanges et rencontres

Les partenaires engagés avec Fermat Science dans des projets Erasmus+ sont originaires de nombreux pays d’Europe : Allemagne, Belgique, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, France, Grèce, Italie, Macédoine du nord, Pologne, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovénie.

Les publics qu’ils touchent sont différents. Associations, écoles , collèges, lycées  structures destinées à la prise en charge de personnes en difficulté ou s’engageant dans une démarche d’apprentissage continué tout au long de la vie, ils poursuivent la même recherche d’un enseignement non formel et ils ont en commun une même exigence par rapport à la transmission des connaissances.

Leurs maîtres mots sont : collaboration, coopération et échanges.

L’organisation de rencontres régulières dans les différents pays permet aux équipes participantes de mieux se connaître, d’échanger des expériences et des savoir-faire dans un climat de confiance t de bonne humeur.

Ces rencontres offrent aussi des occasions de tester les outils créés in vivo. À cette partie du travail participent des classes tests ou des groupes de jeunes dont les réactions et remarques sont précieuses pour mettre la dernière main aux outils avant de les partager avec tous en open source.

Que faire ensemble ?

Chaque équipe participe à la création de différentes sortes d’outils précieux pour les apprenants et les formateurs.

Le thèmes traités et les âges auxquels ils s’adressent sont divers. Avec récréMaths les enfants de maternelle sont invités à apprendre les mathématiques par le jeu. Les 3 à 8 ou 9 ans avec SMEM et Math&Move découvrent les liens entre les maths, le corps et les histoires contées. Les plus grands comprennent que les maths et le patrimoine ont partie liée grâce aux programmes STEAMBUILDERS et VISITMATH et s’initient à l’utilisation de la réalité virtuelle avec MathReality et STEMBOT.

Une diversité d’outils proposent des expériences pratiques en utilisant une approche innovante : casques de réalité virtuelle, chatbots ou robots conversationnels, imprimantes 3 D.

L’élaboration de livrets destinés aux enseignants et/ou aux élèves, de guides, brochures, fiches d’exercices, applications et séquences pédagogiques à télécharger, ainsi que des vidéos venant en renfort des outils proposé ( visites mathématiques, robots conversationnels.... permettent aux formateurs comme aux élèves de créer à terme leurs propres outils. La diversité des stratégies novatrices encourage le développement de leur curiosité et de leur créativité.

Dans quel but ?

Changer les méthodes plus traditionnelles d'enseignement des mathématiques ne signifie pas rompre avec l’enseignement traditionnel. Une analyse de parcours et des programmes scolaires permet d’offrir dès le plus jeune âge des moyens pour découvrir les concepts mathématiques de base nécessaires pour l'apprentissage futur des niveaux plus élevés.

Il s’agit aussi de contribuer à réduire l'écart entre les sexes dans le choix des études liées aux sciences, d’encourager la créativité et de favoriser les compétences centrées sur l'humain : la coopération, l'empathie, la conscience sociale la citoyenneté et  d'adapter les méthodes d'apprentissage à la société actuelle et à  l'environnement dans lequel évoluent les enfants du XIXè siècle.

Aborder les concepts de base, les processus et les modes de pensée mathématiques par le biais d'approches conviviales permet de combattre le sentiment que les mathématiques sont une matière ennuyeuse, difficile et hautement spécialisée qui ne convient qu'à une partie de la population.

Être capable de raisonner, de réfléchir et de s’interroger lorsque l’on traite un problème devient dès lors une façon d’être.

Les Beaumontois à la manoeuvre

Cette mission européenne importante pour l’équipe de Fermat Science ne se fait pas au détriment de la population locale de Beaumont de Lomagne où est implantée l’association. La création d’outils se révèle précieuse pour les jeunes des établissements scolaires et leurs enseignants qui se mobilisent pour tester les différents outils et contribuent, de ce fait, à leur efficacité. Ils déploient une bonne volonté sans faille et se montent fiers d’être conviés à participer à l’aventure.

Dans le futur musée Fermat qui ouvrira ses portes en juillet 2024, l'espace des petits Fermat qui sera scénographié présentera une exposition immersive créée en collaboration avec les partenaires européens Emmy la renarde et ses amis.

Quant aux produits pédagogiques peaufinés en commun, ils sont proposés à l’itinérance sous forme de malles et de mallettes qui rencontrent un excellent accueil dans les établissements et les médiathèques de France où elles sont promues par divers moyens de communication parmi lesquels Adage et le Pass Culture.

Une manière intéressante de partager avec un maximum de personnes le travail fait en commun.