🎧 Vu sur le Web #24 | Le "LoveBot" du Musée Fabre

PubliĂ© par Mariette Escalier, le 9 avril 2021   300

Xl lovebot

L'amour est dans le chatbot avec le numéro #24 de "Vu sur le web", chronique du Podcast du Quai des Savoirs : découvrons ensemble le Lovebot, assistant conversationnel d'Artybot, qui vous propose un parcours en amoureux·se·s dans les collections du musée Fabre de Montpellier !Capture d'écran ArtybotCapture d'écran Artybot

ArtyBot est un chatbot, ou un assistant conversationnel numérique, qui vous propose un parcours dans un musée en fonction de vos goûts et envies. Créé par la start-up Artybot, fondée par Caroline Rosnet, il dialogue avec les visiteur·se·s sous forme de courts messages, accompagnés de médias (gifs, audio, vidéo…).

Pour l'utiliser, pas d’application à télécharger : il est en effet facilement accessible via un simple lien URL ou un QR code,  sur votre smartphone mais aussi sur votre ordinateur ou tablette.

Ses contenus culturels se présentent sous la forme ludiques d’anecdotes (micro-learning) avec des défis, des quiz, des discussions pour faire vivre des expériences à partager, le tout avec un ton décalé et de l’humour.

Avec sa version Lovebot, il vous guide plus précisément dans un parcours amoureux destiné aux couples (33 % des visiteur·se·s d’un musée (Patrimostat 2019)) dans les collections du musée Fabre de Montpellier, qui a fait appel à eux pour la Saint-Valentin 2021.

Les couples sont ainsi invités à des défis, des discussions, des lectures poétiques et amoureuses en vis-à-vis d'une œuvre du musée pour partager un moment de découverte mutuelle et de complicité, déclinés en 10 thématiques (attention, spoilers !) :

  •  Un horoscope d’amour : devant "La Diseuse de bonne aventure", après un court descriptif du tableau, le couple consulte son horoscope amoureux oĂą chaque signe astrologique renvoie Ă  une autre Ĺ“uvre du musĂ©e (le "Taureau" de Barye, par exemple);
  • Una cosa divina, Une histoire d’amour & 50 nuances de noir  : description en dĂ©tail d’un tableau en vidĂ©o puis un dĂ©fi Ă  la fin (se perdre une minute dans le regard de l’être aimĂ©, susurrer des mots doux ou coquins Ă  son oreille, avec vos propres mots ou suggĂ©rĂ©s par le chatbot, ou encore pour 50 nuances de noir, jouant sur le titre de la cĂ©lèbre saga Ă©rotique "50 nuances de Grey" et prĂ©texte pour parler de l’œuvre de Soulages : se dire 3 choses un peu olĂ©-olĂ©) ;
  • Une playlist amoureuse : Ă  partir du tableau "Le chanteur" de Pietrarossa et des vidĂ©os de chansons de Vivaldi ;
  • Un tableau coquin : Ă  partir des dĂ©tails curieux du tableau « L’offrande Ă  Priape » de Jean Raoux, on apprend qu’au XVIIIe s. les fantasmes Ă©taient dĂ©peints sous le prĂ©texte de l’AntiquitĂ© ;
  • Une dĂ©claration : 3 tableaux de natures mortes oĂą l’on choisit celui qu’on veut, et le chatbot nous propose un poème correspondant Ă  dĂ©clamer Ă  l’être aimĂ© ;
  • Le langage des fleurs : 3 natures mortes, dont chacun choisi la fleur qu’il prĂ©fère, avec l'explication de sa signification amoureuse ;
  • L’invitation au voyage : Ă©vasion avec un tableau reprĂ©sentant le lac de Neufchâtel, devant lequel le couple est invitĂ© Ă  se dĂ©clamer le poème "Le lac" de Lamartine (le fameux "Ă´ temps suspend ton vol"), puis Ă  Ă©changer sur leur future destination de voyage ;
  • #BestMuseumBum : Ă©moji aubergine pour les hommes, Ă©moji pĂŞche pour les femmes, on fait son choix avant d'admirer les anatomies parfaites de certaines Ĺ“uvres du musĂ©e, tout en se disant quelle partie du corps de l’autre on prĂ©fère. On peut aussi en profiter pour participer au concours des plus fesses de musĂ©e en votant pour l’œuvre du musĂ©e Fabre qui a les plus belles !

La variété des contenus permet de faire le plein d'anecdotes et savoirs sur les œuvres et l'histoire de l'art en général, tout en s'amusant, avec beaucoup de références à la pop culture. L’angle du couple et de l’amour est quant à lui un choix original et intéressant car il crée de l’interactivité auprès de ce public en particulier, tout en explorant les collections à la lumière de ce thème bien précis.

Ajoutez à toute cette créativité une interface d’utilisation fluide et très bien pensée (par exemple : si vous vous interrompez pour une raison ou une autre, lorsque vous re-scannez le QR code, vous pouvez reprendre là où vous vous êtes arrêté·e, ou recommencer), et vous obtenez une valorisation numérique des collections d'un musée particulièrement réussie.

Les musées étant hélas fermés actuellement, on ne peut pas se laisser guider pour l'instant par le chatbot dans le musée lui-même. Mais en attendant, on peut découvrir ses collections en mode #CoeursDansLesYeux depuis chez soi grâce au Lovebot, qui est accessible gratuitement pendant quatre mois à compter de la Saint-Valentin 2021 !


Sources :

https://studio.artybot.fr/a/quest/chat/lovebot_musee_fabre_e

https://artybot.fr/2021/02/03/parcours-hot-culture-au-musee-fabre/

https://museefabre.montpellier3m.fr/


Retrouvez cette chronique dans " Visites virtuelles ", le podcast #24 du Quai des Savoirs :


Visuel de couverture : Artybot