Mettre en place la démarche scientifique

Publié par Eloïse Bourjade, le 27 septembre 2019   220

Xl science 2943375 1280

La démarche scientifique a de nombreux intérêts... (on en parle ICI) Mais comment la mettre en place ? Voici un exemple de séance basique mené avec un groupe d'élèves allant du CP au CM2. Cette méthode peut cependant être adaptée à des élèves plus jeunes ou plus âgés.

Dans le cadre d'une série d'activités autour des états de l'eau, la première séance était dédiée à la glace. Elle avait en partie pour but de familiariser les élèves à la démarche scientifique, c'est pourquoi j'ai choisi un thème et un niveau de connaissance final relativement simple.



Pour rappel, la démarche scientifique permet aux élèves de construire eux-mêmes leurs connaissances, et non de simplement les recevoir. L'accompagnant est alors un simple guide, mais c'est aux élèves de s'exprimer, de débattre...  Comment le mettre en place concrètement ? Aux "oui" et "non", préférer "Qu'est-ce que tu en penses ?", "A ton avis ?", "Comment pourrait-on vérifier ?", "Essaye !". L'encadrant ne doit pas proposer de réponses mais pousser les élèves à y arriver par eux-mêmes. Ainsi, si un élève propose une expérience qui, à priori, ne le mènera à rien, il faut le laisser faire ! L'important est qu'il en retire une information, il n'y a pas de bêtises ou d'erreurs dans la démarche scientifique.

Au cours de cette séance j'ai donc utilisé la méthode OHERIC (plus d'informations ICI).


1. Observation

Tous les élèves se sont rassemblés autour d'un groupe de tables et ont décrit un glaçon qui passait de mains en mains.

Des mots sont apparus tels que : "froid", "blanc", "dur", "transparent", "solide", "sec"... avec le temps, on a même eu des : "mouillé"... Autant de mots qui ont été notés au tableau afin de pouvoir en parler. Des questions ont alors émergé : est-ce que le glaçon était mouillé au départ ? D'où vient l'eau ?


2. Hypothèse

En discutant, les élèves ont fini par supposer que l'eau venait du glaçon, et même parler du mot "fondre". Des questions sont alors apparues : Comment vérifier que l'eau vient du glaçon ? Pourquoi le glaçon devient de l'eau ?


3. Expérience(s)

Pendant le temps de la discussion, le premier glaçon a fondu. Chacun a alors proposé une façon de transformer le glaçon en eau : attendre, le frotter, le mettre au soleil, le serrer dans les mains, souffler dessus, l'enrouler dans un tissu...

Chaque élève a alors essayé une méthode distincte avec son glaçon et sa barquette pour récupérer l'eau. Il y avait de plus deux glaçons "témoins", un à l'air libre et un au frais.


4. Résultats

Une fois tous les glaçons fondus, c'est le temps de la mise en commun : Est-ce que tous les glaçons sont devenus de l'eau ? Est-ce que tout le monde a la même quantité d'eau ? Est-ce que tous les glaçons ont fondu à la même vitesse ?


5. Interprétation

Durant cette première séance, il a fallu pousser les élèves à tirer des conclusions de ces résultats : il y a de l'eau mais plus de glace, donc cette dernière s'est transformée en eau... les glaçons soumis à la chaleur ont fondu plus rapidement que les autres, celui au froid est resté entier. La glace demande donc qu'il y ait du froid, et le froid permet de rendre solide un liquide... etc.


6. Conclusion

Une fois ce travail fait, il est important de faire un retour commun sur l'ensemble de la démarche. Cela peut être fait par le biais d'un cahier d'expérience et/ou à l'oral. Retracer l'ensemble du raisonnement avec ses propres mots/dessins permet à la fois de clarifier et retenir l'ensemble des éléments.


Et après ?

Cette première activité finie, vous pouvez continuer votre séance ou attendre la suivante pour remettre en place la démarche scientifique. Les premières bases étant posées, vous pouvez continuer à parler plus en détail de la glace, ou bien passer à l'eau, à la vapeur...

Pour ma part, en début de séance je demande aux élèves d'expliquer ce qui a été fait la fois précédente, que ce soit à un élève ou un encadrant absent ou pour simple rappel. Cela permet entre autres de faire de lien entre les séances et de les remobiliser sur l'activité.


Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas !


Photos d'illustration : pixabay