Bélesta en Lauragais dans l'espace !

Publié par Edwige Grolleau, le 31 mai 2022   270

Le village de Bélesta en Lauragais héberge depuis 1996 un observatoire astronomique amateur. Le principal instrument de cet observatoire, un télescope de 82 cm de diamètre est l’un des plus puissants télescopes amateurs de France : s’il était installé au Pic du Midi, ce télescope serait le troisième du site par son diamètre.

Des travaux de recherche sont menés avec ce télescope en coopération avec des astronomes professionnels, et depuis 2018 une convention lie l’observatoire de Bélesta avec la Société Astronomique de France.

A partir de 2007, plusieurs astéroïdes ont été découverts à l’observatoire de Bélesta par des astronomes amateurs. Les astéroïdes sont ces petits corps célestes qui tournent autour du Soleil ; la plupart d’entre eux ont des orbites situées entre celle de Mars et celle de Jupiter. Lorsqu’un astéroïde est découvert, son orbite est étudiée pendant plusieurs années avant que l’Union Astronomique Internationale l’enregistre avec un numéro définitif ; son découvreur est alors autorisé à donner un nom de baptême à l’astéroïde.

C’est ainsi que fin 2021, deux des premiers astéroïdes découverts à Bélesta en 2008 ont été définitivement enregistrés et attribués à cet observatoire. L’astronome amateur qui les a découverts a alors décidé de les baptiser :

  • « Bélesta », en l’honneur du village du Lauragais qui héberge l’observatoire
  • « Adagio »(1), en l’honneur de l’association d’astronomie qui a construit et qui gère cet observatoire.

Ces noms ont été officiellement acceptés par l’Union Astronomique Internationale en mars 2022. Il y a désormais dans l’espace un astéroïde qui porte le nom du village de Bélesta en Lauragais !

Pour célébrer cet événement, la mairie et l’association ADAGIO organiseront le 06 juin prochain une cérémonie afin de célébrer cette découverte, à laquelle tous les habitants du village de Bélesta en Lauragais seront conviés.

(1) : ADAGIO signifie «Association pour le Développement Amateur d’un Grand Instrument d’Observation »