Communauté

Mondes Sociaux

L’amour des animaux, un trait inné ?

Publié par Mondes Sociaux, le 18 décembre 2023   490

Vidéo Avides de recherche par Charlotte Barbier

L’amour pour les animaux est-il inné ? Pour certains chercheurs notre intérêt pour les boules de poils en tous genres serait un trait naturel, un produit de l’évolution de l’espèce humaine. De prime abord, cette hypothèse peut sembler séduisante, mais nous verrons que lorsqu’elle est mise à l’épreuve, les choses se compliquent.

Cet épisode d’Avides de Recherche vulgarise un article de Julien Virtores, docteur en sociologie au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP) ainsi qu’au Laboratoire des Sciences Sociales du Politique (LASSP). Il vient de soutenir sa thèse portant sur la socialisation par la nature, les manières dont les adultes réalisent une éducation du regard et des habitudes des enfants sur ce sujet, ainsi que les différences d’appropriation des savoirs naturalistes. À travers son texte intitulé « Les enfants aiment-ils naturellement les animaux ? Une critique sociologique de la biophilie », il remet en cause l’idée selon laquelle l’affection et la curiosité envers les animaux nous viendrait de nos gènes.

L’auteur a mené l’enquête dans un zoo pour examiner les réactions spontanées des jeunes enfants face aux cages ainsi que les interactions avec les adultes qui les accompagnent. Il a observé une diversité de comportements, liés à des caractéristiques sociales et constaté que les parents emploient un ensemble de stratégies pour susciter et maintenir la curiosité de leur progéniture.

Alors, inné ou acquis ?

Voir la vidéo sur le site de Mondes Sociaux

Crédit image de mise en avant : SBTS2018, Freepik