Communauté

LE COIN LECTURE

Quand la BD se fait savante

Publié par Claire Adélaïde Montiel, le 6 octobre 2023   750

Le dimanche 15 octobre 2023, les visiteurs au village des sciences de Beaumont auront le privilège de rencontrer, à partir de 10h30, les auteurs toulousains de la bande dessinée Eurêka qui, dédicaceront leur livre. Pascal Marchand, professeur en sciences de l’information à l’IUT de Toulouse et le bédéïste Jean Benoît Meybeck se proposent d’entraîner les lecteurs dans un voyage remontant au passé de l’humanité pour leur faire appréhender les origines de la science.


Pour ce faire, ils adoptent un média a priori peu fait pour distiller la science mais qui présente des personnages attachants auxquels on peut s’identifier. Informations incongrues, ruptures de ton provoquant la surprise, parfois l’agacement, les deux auteurs n’épargnent rien à leur lecteur Et voilà que naissent le rire ou l’émotion, et que l’on se retrouve embarqué et retenant, malgré soi, des bribes d’une histoire un peu trop compliquée sur laquelle on pourra revenir tout à loisir lorsque l’intérêt sera éveillé

 

 


Comme Platon et Socrate, ils ont pour but de confronter les idées pour faire avancer la pensée. Ils se mettent en scène et prennent leur place dans l’histoire. Pascal, professeur érudit, discute d’égal à égal avec les grands savants de l’antiquité, Jean Benoît joue le rôle de candide allergique à toutes les formes de science et surtout aux mathématiques.


Leur première rencontre, des trolls, créatures mythiques climato-sceptiques, antivaccins, fervents de la théorie du complot qui les poursuivent de leur vindicte ne sont pas sans rappeler au lecteur les raisonnements dirigés contre la science que distillèrent certains de nos contemporains durant l’épisode récent du COVID.


Ensuite, les deux voyageurs passent de rencontre en rencontre : de Thalès qui introduisit en Grèce les enseignements mathématiques de Mésopotamiens et des Babyloniens à Anaximandre qui installa le cosmos au sein des préoccupations humaines et délaissa la divinité pour se focaliser sur les causes naturelles. Ensuite viennent Pythagore et son épouse, Théano, première mathématicienne connue continuatrice de son œuvre. Socrate; Hippocrate; Epicure, Platon, Démocrite, Archimède, Euclide et Aristote apparaissent tour à tour.


Chacun explique à sa manière des notions scientifiques que les autres réfutent, ils s’affrontent, se rejettent, se traitent des tous les noms mais leurs relations établissent un continuum de recherches aboutissant à la science d’aujourd’hui qui s’appuie sur l’expérimentation et non sur les croyances liées aux religions.

A la fin de ce voyage d’outre histoire, le lecteur parfois bousculé ou choqué, parfois lassé par la densité de l’information, se découvre passionné par l’aventure humaine dont il a été le témoin.



Dimanche 15 octobre. Hippodrome de Bordevieille, de 10 h 30 à 18 heures.
Contact@fermat-science.com ou 05 63 26 52 30