Communauté

EXPLOREUR - L'agenda

Congo et Gabon : les zones rurales plus touchées par le virus SARS-CoV-2

Publié par IRD Occitanie, le 6 mars 2023   360

Avec ses partenaires congolais et gabonais, une équipe de l’IRD (UMR MIVEGEC) a réalisé une surveillance épidémiologique afin d’évaluer le niveau d’exposition des populations d’Afrique centrale au virus du Covid-19. Publiée par l’International Society for Infectious Diseases, leur étude révèle bien – à l’exception des zones rurales – un niveau de circulation du virus SARS-CoV-2 inférieur à ceux observés dans la majorité des pays du Nord.

Si l’on sait désormais que le continent africain a été globalement moins touché par l’épidémie de Covid-19 que les pays occidentaux, des estimations plus fines sont nécessaires.

Travail de terrain avec les partenaires au Sud

© IRD - Avelin Aghokeng

Surveillance épidémique au Congo et au Gabon

Afin d’obtenir des chiffres fiables concernant le niveau d’exposition des populations du Sud au virus SARS-CoV-2 durant les périodes majeures de la crise sanitaire, le projet de recherche COVIDCent - ANRSCOV12 - financé par l’ANRS - Maladies infectieuses émergentes – a lancé une étude dans deux pays d’Afrique centrale, le Congo et le Gabon. « C’est un travail de recherche collaboratif impliquant deux partenaires du Sud, le Laboratoire national de santé publique du Congo et le Service de santé militaire du Gabon », explique Avelin Aghokeng, virologue à l’IRD et coordonnateur de l’étude. La surveillance épidémiologique était basée sur la recherche des marqueurs séro-immunologiques indicateurs d’une infection, autrement dit des anticorps dirigés contre le virus, dans un échantillon de population allant de 15 à plus de 65 ans. Le projet conduit dans les deux pays entre mai et août 2021 a inclus 3 270 participants, recrutés en zones urbaines et rurales et testés avec des outils adaptés au contexte du Sud, en particulier des tests rapides point-of-care , indispensables pour des investigations en milieu rural.

Travail de terrain sur le covid avec les partenaires au Sud

© IRD - Avelin Aghokeng

Zones rurales et personnes âgées plus touchées

Les résultats montrent un niveau modéré de circulation du virus SARS-CoV-2 dans la population des deux pays : en moyenne 13,1 % au Gabon et 31,8 % au Congo. Des niveaux tous deux inférieurs à ceux observés dans la majorité des pays du Nord. Seul point commun avec ces pays occidentaux et le reste du monde, les populations âgées sont clairement les plus exposées. « Au Congo par exemple, précise le virologue, si 22,5 % des 15-24 ans sont touchés, ce pourcentage monte à 47,9 chez les 55-64 ans. » D’autre part, les chiffres obtenus révèlent un constat singulier : une plus importante circulation, voire exposition au virus, en zones rurales. Cette observation concorde entre les deux pays de l’étude et a été peu décrite à ce jour dans la littérature. Ce fait pose un nombre important de questions sur les conséquences de santé publique liées à ces niveaux d’exposition en zones rurales.

Des nuances et des interrogations

En dehors de cette particularité mise à jour, les chiffres congolais et gabonais sont cohérents avec ceux obtenus dans d’autres pays testés en Afrique par ailleurs tels que la Zambie et le Kenya : de 10,6 % à 34,7 %. « Au Gabon, nous avons trouvé que les femmes subissaient un risque d’infection plus élevé », précise Avelin Aghokeng. L’ensemble de ces résultats soulève un certain nombre d’interrogations sur l’impact et les conséquences réelles du SARS-CoV-2 et du Covid-19 dans les pays du Sud. Cela tout particulièrement dans les zones rurales, pauvres et enclavées. Avec quelles conséquences en matière de morbidité et mortalité réelles dans ces zones où la sensibilisation, la prévention et la vaccination restent complexes à mettre en place ? Pourtant l’étude a prouvé qu’au moins au Gabon, 93 % des personnes inclues dans l’étude connaissaient la nature de l’épidémie et le virus en cause ! Il est impératif de poursuivre la recherche dans ces contextes Suds pour répondre à ces enjeux, nécessaires pour contrôler la pandémie actuelle et anticiper les prochaines.


Publications :

  • Niama FR, Koukouikila-Koussounda F, Mayengue PI, Elguero E, Ngoulou TB, Levier V, Makran J, Iroungou BA, Aghokeng AF. 2022. Prevalence of SARS-CoV-2 antibodies in the Republic of Congo in mid-2021. IJID Reghttps://doi.org/10.1016/j.ijregi.2022.09.012
  • Iroungou BA, Moussavou PB, Elguero E, Makran J, Bivigou-Mboumba B, Wora E, Nzenze JR, Niama FR, Aghokeng AF. 2022. Trend of expansion of SARS-CoV-2 infection and COVID-19 burden in Gabon (Central Africa) in mid-2021, based on a serological survey. IJID Reghttps://doi.org/10.1016/j.ijregi.2022.08.006 

Aller plus loin: