Quand l'histoire des maths devient théâtre

Publié par Claire Adélaïde Montiel, le 26 septembre 2018   400

Xl img 1328

Nous sommes en 1652, dans le plus ancien édifice civil de la bastide de Beaumont de Lomagne. La Fronde des princes gronde en France et Beaumont se trouve prise en étau entre les forces des frondeurs et les troupes royales… Ainsi commencera le samedi 6 octobre, à 16 heures, lors de l’inauguration du village des sciences de Beaumont de Lomagne, la visite théâtralisée de l’hôtel particulier où naquit le célèbre mathématicien. L’architecture de la demeure servira de prétexte à Claire Adélaïde Montiel pour évoquer le contexte historique au fil des divers lieux : la cour avant, la salle de conférence, la tour, la cave, tandis que, dans le bureau de Fermat, au deuxième étage, Maryvonne Spiesser, historienne des sciences, fera un bref rappel à propos de ce que furent les mathématiques au XVII° siècle.


On sait que, durant toute sa vie de magistrat au parlement de Toulouse et à la chambre mi-partie de Castres où les magistrats protestants et catholiques siégeaient conjointement, Pierre Fermat n’oublia jamais sa Lomagne. A chaque période de vacance parlementaire, il revenait avec sa famille dans la maison qui l’avait vu naître. Les édiles municipaux de Beaumont où son père, Dominique, avait à maintes reprises été consul, n’hésitaient pas à le mettre à contribution pour traduire tel ou tel point de la charte des coutumes qui régissait la vie des habitants de la cité ou à recourir à son arbitrage lorsqu’un point litigieux nécessitait son expertise. C’est ce Pierre Fermat plus Beaumontois que nature que fera revivre la visite théâtralisée de la Maison Fermat, le samedi 6 octobre à 16 heures.

Avant la date fatidique, l’effervescence règne dans le petit groupe qui prépare ce retour en 1652. Car lors de cette visite théâtralisée, Pierre Fermat en personne sera au rendez-vous. Philippe Marty-Turull, conteur, interprètera l’illustre personnage, entouré de Jade Vitse qui jouera Louise, son épouse, et d’Emie Uzureau, alias Marie Fermat. Au fil des répétitions, les personnages prennent corps et voix. Toutes les bonnes volontés ont été sollicitées pour permettre la réussite de ce beau projet. Trois professeurs de l’école de musique de la Lomagne tarn-et-garonnais, la flûtiste Laudine Fonck flûtiste, le hautboïste David Chérif et Christophe Régany guitariste, prendont à leur charge l’accompagnement musical de la visite. Les couturières sont également à l’œuvre. Aurore Busso s’affaire à remettre en état les costumes des dames Fermat qui ont été prêtés par l’Association socio-culturelle. Quant à Josette Fieldès, elle met toute son ingéniosité  à créer le costume de >Pierre Fermat à partir de la statue et de gravures d’époque. La guide, pour sa part jouera, comme il se doit, son rôle en costume de ville.

Un grand moment se prépare qui mobilise toute la petite équipe. D’ores et déjà, rendez-vous est pris avec le public, que l’on espère nombreux et assez talentueux pour se montrer à la hauteur de cet évènement hors du commun.

Pour tous renseignements : Tel.05 63 26 52 30, contact@fermat-science.com