Le César pour MEDIOS

Publié par MEDIOS, le 12 décembre 2018   740

 Défi MEDIOS :  Les plantes magiques des Druides  

Exemple d'image

Qui n’a jamais rêvé de trouver la recette secrète de la potion magique de Panoramix et de percer les secrets des druides. Ces gardiens du savoir de la Gaule Antique ont depuis longtemps bercé les légendes et contes de notre enfance. A cette époque, les irréductibles gaulois n’avaient pas de pharmacies regorgeant de médicaments, de laboratoires ou d'hôpitaux pour  trouver un remède à leurs maux. Les druides utilisaient alors les plantes et leurs propriétés médicinales dont certaines sont encore utilisées aujourd’hui. D’après l’OMS (Office Mondiale de la Santé) « une plante médicinale est une plante qui contient une ou plusieurs substances pouvant être utilisées à des fins thérapeutiques ou pour fabriquer un médicament, son action permet de soulager un symptôme mais pas forcément de le guérir. »


Le dimanche 2 décembre, au cinéma Gaumont Comédie  à Montpellier, des membres de l’association Medios  ont revêtu leurs plus beaux habits de druides pour parler de ces plantes aux Montpelliérains. 



A la recherche d'apprentis druides : 

Nos druides Officinalix, Thérapeutix et Gelalcoolix ont profité de l’avant-première du film Astérix : Le secret de la potion magique pour discuter avec les spectateurs des secrets des plantes. Comme fil conducteur: la recherche d’apprentis druides afin de trouver un successeur à Panoramix et transmettre le secret de la potion magique.

Le public mis au Défi:

  • A la découverte des plantes de la garrigues: 

               C’est avant la séance que les spectateurs ont pu participer à un premier atelier de reconnaissance sur les plantes de nos garrigues. Grâce aux échantillons récoltés sur le terrain et à des fiches espèces, les jeunes apprentis ont découvert les différentes parties des plantes  utilisées pour soigner. Leur habitat, les maladies qu’elles soignent ou encore leur potentielle toxicité ont aussi été présentées. Les spectateurs ont alors testé leurs connaissances sur le gui, l’arbousier, le thym, le romarin, la grande ortie, la salsepareille ou encore l’olivier européen, typiques de notre région.

               En effet, un druide doit savoir reconnaître les plantes en dégageant leurs caractéristiques morphologiques pour ne pas les confondre avec d’autres qui peuvent être toxiques.

  • Les plantes et la santé: 

        Le second atelier était axé autour de l’utilisation de ces plantes. L’objectif était de faire correspondre chaque plante aux maux qu’elle peut soigner, tels que le mal de ventre, l’acné ou l’hypertension. Cela à permis au public d’en apprendre plus sur les plantes qui l’entourent, en particulier sur leurs effets et leurs utilisations dans le domaine de la santé.

 Suite à cela les jeunes druides en devenir pouvaient repartir avec leur badge d’apprenti druide, les adultes n’étaient pas en reste car ils ont pu quant à eux récupérer différentes recettes thérapeutiques à base de plantes.

Ce partenariat entre l’association et le Cinéma Gaumont Comédie a permis de toucher plus d’une soixantaine de personnes, familles, adultes et quelques étudiants. Quant à nos jeunes médiateurs , ils ont pu tester leurs compétences sur le terrain.


par Antoine Cochard, Elise Kretz, Leïla Benichou

Association MEDIOS-Master ACCES.

Défi Medios :  Les plantes magiques des Druides. 12 Décembre 2018.