Prevision météorologique et tempête Alex

Publié par Apprentis pas Sages - Membre du Réseau Culture Science PACA, le 24 novembre 2020   250

Xl sky 690293 1280

La tempête Alex qui a dévasté notre vallée de la Vésubie a été prévue avec précision par les météorologistes, ce qui a permis d’anticiper des problèmes et de sauver de nombreuses vies. La météo est une affaire de données, car pour prévoir le temps qu’il fera, il faut connaître la température, l’humidité, la vitesse et le sens de circulation des vents, la pression atmosphérique, ainsi que d’autres phénomènes locaux comme la visibilité ou l’état des sols. Plus on a de données concernant les masses d’air et mieux on peut prévoir ce qui arrive. C’est pourquoi, rien qu’en France, il y a 621 stations météo, qui peuvent donner des informations tous les jours ou toutes les 6 minutes en fonction des besoins. Les données viennent également d’autres stations dans le monde, et d’observations satellites. Le traitement de ces données n’est possible que grâce à l’informatique :C’est un modèle mathématiques, qui permet les prévisions. En France on utilise principalement deux algorithmes différents ARPEGE et AROME. Avec ces modèles on projette un scénario qui est suffisant pour la prévision à 3 jours. Au-delà de cette période, on propose plusieurs scénarii en changeant quelques paramètres qu’on compare pour dégager une tendance. Ces modèles permettent de prévoir le temps qu’il fera demain, à ne pas confondre avec les projections sur l’évolution du climat, qui se fait sur l’étude de modèles sur plusieurs décennies. La météo répond à la question « comment je m’habille demain ?», l’étude du climat à « Comment je construis ma maison ? »