Le rôle de veille archéologique de l'archéopole : les suivis de travaux

Publié par Archéopole CERAC, le 11 décembre 2017   240

Xl suivi travaux

L'une des missions essentielles de l'archéologue du Centre d’Études et de Recherches Archéologiques du Castrais est la veille archéologique : en cas de découverte fortuite ou de travaux sans opérations préventives, il intervient pour sauvegarder le maximum d'informations archéologiques.


Pourquoi un "suivi de travaux" ?  

Si des travaux ont lieu dans une zone sensible au niveau archéologique, le Service Régional de l’Archéologie (SRA) peut prescrire un suivi de travaux par un archéologue agrémenté. Pendant la durée du chantier, l’archéologue relève les données archéologiques : cela comprend le niveau d’apparition des vestiges dans les tranchées de construction, prise de photographies et relevés des indices du passé ainsi que le prélèvement du mobilier visible. L’objectif est d’enregistrer le maximum d’informations possibles dans une courte durée et sans arrêter les travaux.  

Ce type d’opération est souvent prescrit en contexte urbain pour des travaux liés à des implantations de réseaux, des canalisations, du fait de la largeur des tranchées réduites. Cela convient également pour des travaux de particuliers car les superficies en jeu sont très réduites (extension de maison, etc.).


Le Cerac et les suivis de travaux  

Ce type d’opérations archéologique est réalisé par l’archéologue du CERAC depuis de nombreuses années et complète la connaissance de l’histoire de Castres. Les zones étudiées peuvent être réduites, mais mises bout à bout sur l'ensemble d'une commune, les informations enregistrées restituent l'organisation d'une ville, les occupations successives, etc.

Creusement d'une tranchée de fondation