La science fait son cabaret

Publié par Romain Hee, le 26 juin 2017   920

Xl 19401443 10214370020390196 1562039113 o

Le 7 Juin 2017, GTAIER, l’association étudiante de théâtre de l’Université Paul Sabatier s’est donnée en spectacle au cours d’un de ses cabarets habituels. Cette fois-ci c'est le thème des sciences qui a été choisie. Retour sur cette dernière représentation !

L'histoire d'une association étudiante

Créée il y a 25 ans, GTAIER (Groupe Théâtrale A l’Initiative des Etudiants de Rangueil) fait partie des principales associations de l’Université Paul Sabatier dans le domaine culturel. Composée en grande majorité d’étudiants des universités toulousaines, cette association a pour but de promouvoir la pratique du théâtre d'un jeune public, notamment les étudiants, en participant au rayonnement de la vie culturelle de l’université.

En collaboration avec des metteurs en scène professionnels, la troupe monte plusieurs fois par an des spectacles (en moyenne 5), dont certains dans un format type « cabaret ». Ces derniers consistent en une suite de sketchs, articulés autour d’un même thème, réinterprétés, réadaptés, ou écrits par les comédiens eux-mêmes. Les cabarets sont également l’occasion de rassembler divers artistes, en plus du théâtre, afin de promouvoir une diversité scénique, face à un public pouvant savourer un délicieux repas en plus du spectacle.

La saison théâtrale 2016-2017 pour GTAIER fut ainsi marquée de plusieurs représentations d’une adaptation des Précieuses ridicules de Molière, ainsi que de nombreux cabarets sur des thématiques variées, telles que le 7 e art, les âges et générations, ainsi que sur la science.


Rire des sciences

Pour cette dernière représentation, la troupe, constituée majoritairement d'étudiants issus de la faculté de sciences de l'Université Paul Sabatier, c'est le thème des sciences qui a été retenu.

« Science Sans Fiction et Fiction Scientifique » ! Rire des sciences, voici le créneau de ce spectacle. Une enfilade de sketchs pour parodier et traiter avec humour tout type de sciences (biologie, astronomie, robotique…). Certains des comédiens ont su s’investir autant dans l’écriture, que dans la mise en scène. Les sketchs imaginés concernent aussi bien les sciences réelles que les sciences imaginaires, de fiction, c'est pourquoi un tel titre parut plus adéquat pour la cohérence du spectacle.

Le milieu scientifique représentant un sujet de parodie et d'humour intarissable, un tel thème fut une source d’inspiration pour nombre de participants. Bien que portant sur les sciences, il ne s'agissait pas de vulgarisation à proprement dit.

Ce spectacle était destiné principalement à parodier le milieu scientifique, privilégiant l'absurde avec parfois quelques incohérences scientifiques, bien que quelques agréments ludiques furent apportés au public, notamment lors d'une reprise parodiée d'éléments de « C'est Pas Sorcier », ou d'un extrait de l'« Exoconférence » d'Alexandre Astier. Le public put également apprendre pourquoi Ève (Adam & Ève) aurait été gauchère, découvrir la création loufoque de quatre savants "bi-symétriques" ou encore assister à une course déjantée entre soucoupe volante, tracteur et mouton, tout cela entrecoupé d'interventions d'une Intelligence Artificielle de plus en plus incontrôlable...

Du « brain-storming » à la mise en scène

Après discussion collective et « brain-storming » sur le thème, des idées d’écriture et de mise en scène sont apparues. À cela, s’ajoute l’envie des comédiens de réinterpréter des sketchs et saynètes plus ou moins connus, s’inscrivant parfaitement dans le thème.

Puis, il est nécessaire de se consacrer à l’écriture et à la lecture des premiers sketchs en respectant l’envie de chacun. Au fur et à mesure des séances, et une fois le texte connu et appris, la mise en scène et les indications de jeu du metteur en scène prennent plus de place dans les séances de répétition, jusqu’à obtenir un déroulé cohérent et fin prêt pour le jour J.

La représentation

Mercredi 7 Juin : le lendemain d’une répétition générale intense mais riche, c’est avec une grande motivation que les comédiens se rassemblent à la salle Le CAP de l’Université Paul Sabatier pour les derniers préparatifs, le filage technique et l’installation de la salle et du repas avant l’arrivée du public.

C’est donc plein d’adrénaline et d’énergie que les sketchs se succèdent, que les comédiens et intervenants défilent les uns après les autres sur scène devant un public en pleine dégustation de plats d’été. Et déjà, la scène finale annonçant la fin du cabaret arrive. Tous les participants remontent ensuite pour la dernière fois de la soirée sur scène pour le salut final, sous les applaudissements et acclamations du public, ainsi que les remerciements prononcés par la présidente de l’association.



Malgré des longueurs entre les sketchs et une « mauvaise » gestion du temps, le public semblait ravi une fois de plus. Les nouveaux spectateurs venant de découvrir le concept, comme les habitués ayant du mal à sélectionner leur spectacle préféré de l’année.

Au sein de la troupe, ce fut un véritable régal pour les comédiens, d’avoir eu une nouvelle fois l’occasion de s’éclater sur scène et de combler ce manque que tout adepte de la scène peut ressentir entre deux représentations. Le metteur en scène, qui profita du spectacle pour immortaliser chaque sketch avec de magnifiques clichés, adresse à la fin, ses félicitations à chacun, ainsi que son plaisir de coacher cette troupe.

La saison 2016-2017 est déjà terminée pour GTAIER, mais l’association ne s’en tient pas là : les thèmes des spectacles de la saison prochaine sont déjà décidés, et nombre de comédiens prévoit d’écrire au moins une scénette durant la période estivale.

L’association GTAIER s’investira notamment comme tous les ans dans la semaine d’animation organisée par l’Université Paul Sabatier ainsi que le Pôle Culture, afin d’aider à faire connaitre la vie associative de l’université pour chaque nouvel étudiant arrivant. Pour cela, le premier cabaret de la saison 2017-2018 sera joué dès fin Septembre à la salle Le CAP et sera l’occasion de réinterpréter les meilleurs sketchs de la saison précédente, dans un format « Best of ».

La troupe sera également impliquée dans la cérémonie de célébration des 20 ans de la salle Le CAP en novembre 2017.

Merci une fois de plus à tous ceux qui rendent les spectacles de cette association possibles.