Gestion intégrée des ressources en eau et durabilité du tourisme insulaire méditerranéen

Publié par IRD Occitanie, le 14 janvier 2021   58

Xl photo lindos

Les enjeux écologiques et économiques de l'impact du changement climatique se posent en des termes particuliers sur les îles, notamment en Méditerranée, où le tourisme estival est l'un des piliers de l'activité. L’UMR ESPACE-DEV a montré que la pression exercée sur les ressources en eau locales en lien avec le tourisme est bien présente et devrait être abordée sous un angle de gestion intégrée.

Entre projections climatologiques inquiétantes et enjeux économiques à moyen et long terme, comment mieux gérer dans le futur les ressources en eau limitées des îles méditerranéennes caractérisées par un régime de précipitations erratique. Pour relever ce défi, les décideurs locaux pourront s’appuyer sur les diagnostics des hydroclimatologues et des géographes.

Evolution des températures et des précipitations entre 1950-2000 et 2050 pour les îles méditerranéennes.

© Depraetere et al., 2020

Des ressources en eau changeantes et incertaines en Méditerranée

Les scenarii climatiques pour les îles méditerranéennes à l'horizon 2050 permettent de mieux identifier, à l'échelle de chaque île, les modifications que le changement climatique est susceptible d'impliquer pour le bilan hydrologique. Les résultats pour 360 îles, soit environ 100 000 km², sur l'ensemble du bassin donnent une évolution moyenne de la température de + 2,3°C. « Cela signifie une augmentation de l'évapotranspiration potentielle de l'ordre de 135 mm/an venant s’ajouter à un déficit des précipitations annuelles de 6,5 % », précise Christian Depraetere, géographe de l’UMR ESPACE-DEV. L'analyse régionale montre que les bilans hydrique et hydrologique devraient être plus affectés dans la partie orientale, en particulier dans la Mer Égée. Le déficit pluviométrique, couplé à l'augmentation de l'évapotranspiration, se traduirait localement par une réduction significative du ruissellement de surface et des recharges en eaux souterraines, déficit qui pourrait être de l'ordre de 40 % en moyenne sur l'année. En plus de la forte variabilité intra-annuelle, l'examen des scenarii des Modèles de Circulation Générale (base de toutes les scenarii climatiques du GIEC) démontre qu'il existe un degré élevé d'incertitude sur la disponibilité interannuelle de la ressource à l’horizon 2050.

Arrivées par air et par mer dans les îles de Rhodes et Samos. A. / Évolution de 1999 à 2018. B. / Données touristiques sur les îles en 2018.

© Depraetere et al., 2020

Le tourisme méditerranéen exerce une pression sur les ressources hydriques

Dans le même temps, le tourisme - en particulier celui « de masse » - est devenu l'épine dorsale des économies de nombreuses îles méditerranéennes et cette tendance devrait se renforcer. Mais cette manne financière va de pair avec des « coûts invisibles ». Les besoins en eau de ce secteur pendant la saison sèche estivale aggravent la situation et sont satisfaits au détriment d'autres secteurs d'activité, dont l'agriculture. Pour les décideurs et les planificateurs du secteur du tourisme, les questions de ressources sont souvent considérées comme secondaires par rapport à d’autres variables économiques clés. Bien que la part des prélèvements en eau opérés pour les activités touristiques soit difficile à estimer de façon précise, la pression sur les ressources en eau locales est forte en particulier dans la mer Égée, par exemple Mikonos, Délos, Kos ou Patmos. « Patmos a obtenu la plupart de son eau potable de Rhodes jusqu'à récemment, mais cette île dépend désormais des usines de dessalement », ajoutent les auteurs de la récente publication. Le changement climatique en cours et la péjoration de la ressource qui en résulte pourraient mettre en difficulté les communautés et économies insulaires dont les besoins vont croissant. Cette surexploitation d'une ressource locale conduirait alors à la mise en place de solutions d'externalisation coûteuses et qui ne peuvent être que provisoires.

Lac Gadouras avec les montagnes Atavyros en arrière-plan

© IRD - Christian Depraetere

Une nécessaire Gestion Intégrée des Ressources en Eau

Dans ces contextes insulaires fragiles tant d'un point de vue économique qu'environnemental, il faut rappeler qu'un touriste utilise de façon directe ou indirecte au moins deux fois plus d’eau qu’un habitant [boisson, hygiène, jardins, piscines] notamment pendant la saison estivale. Un tourisme durable suppose une Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) afin d'éviter stress hydrique ou une pénurie de la ressource impactant directement les économies locales, en particulier le secteur du tourisme. « La question des ressources en eau est comme une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la société et de l’écologie », renchérit Christian Depraetere. Il est donc incontournable d’intégrer dans les processus décisionnaires les composantes environnementale, sociale et, économique liées à l'exploitation des ressources en eau et à leur évolution future. Une alternative envisageable serait de réduire la consommation d'eau des habitants et des touristes. A tout le moins, la réfection des canalisations d'adduction d'eau (pertes de l'ordre de 30 à 50 % en Grèce) réduirait le gaspillage tout en assurant un recyclage plus efficace des eaux usées et évitant du même coup les rejets en mer. Ainsi, une économie touristique durable va de pair avec la qualité environnementale nécessaire à cette activité. Le contexte spécifique des îles méditerranéennes touristiques pourrait devenir l’occasion d'envisager une « écolomie » insulaire durable que les diverses parties prenantes appellent de leurs vœux.

 

Publication :

Depraetere C., Konstantinos X. Soulis, Demetrios E. Tsesmelis, Avgoustidis G., Spilanis I. (2020) : "Impacts of climate change on the evolution of water resources in the context of the Mediterranean islands using as an example two Aegean Sea islands: consequences for touristic activities in the future." Book chapter of « The Anthropocene and islands: vulnerability, adaptation and resilience to natural hazards and climate change", Collection "Geographies of the Anthropocene", Joan Rossello, Miquel Grimalt-Gelabert, Anton Micallef (Eds), Il Sileno Editioni (https://www.ilsileno.it/edizioni/)

Aller plus loin :

L’eau au cœur de la science 

Les territoires de l’eau

  • Documentaires :  

La Source Abaynou 

  Le Cycle de l'eau de Marrakech raconté aux enfants


Contact science : Christian Depraetere, IRD, UMR ESPACE-DEV 

CHRISTIAN.DEPRAETERE@IRD.FR   

Contacts communication : Fabienne Doumenge, Julie Sansoulet

COMMUNICATION.OCCITANIE@IRD.FR


Source : https://www.ird.fr/gestion-int...