FEMMES EN SCIENCES

Publié par Claire Adélaïde Montiel, le 4 mars 2019   320

Xl img 5635

Depuis la plus haute antiquité, les femmes ont apporté leur contribution au savoir humain. Leurs traces sont partout dans l’histoire mais elles y figurent surtout au titre de muses, inspiratrices, épouses. Pour obtenir le statut de créatrices, les femmes ont dû, le plus souvent, bousculer les préjugés de leur temps, vaincre les obstacles culturels, idéologiques et sociaux qui constituaient des freins à leur épanouissement personnel et à leur contribution au savoir de l’humanité mais aussi et surtout elles ont dû passer outre les freins psychologiques susceptibles de les démotiver.  Les barrières les plus difficiles à écarter étant le plus souvent celles que l’on dresse soi-même, chaque année au mois de mars l’association Fermat Science accueille  les élèves, filles et garçons, des cycles 3 et 4 et des lycées autour d’une série d’activités destinées à inciter les  filles à s’engager dans les carrières scientifiques.  Chaque année, la thématique abordée est différente mais l’organisation, qui a fait ses preuves, est la suivante : rencontres, visite d’expositions, ateliers, conférence et spectacle associant les femmes et les sciences.


En 2018, rencontre avec Christelle Palpacuer , commandante chez Orange Marine

Pour l’année 2019, du 11 au 22 mars, grâce à  l’exposition conçue par Science Animation sous la forme d’une enquête Comment sait-on ce que l’on sait ? les jeunes qui se montrent particulièrement concernés par le sujet, partiront à la recherche d’indices et explications sur le changement climatique. Un atelier intitulé Bulletins météo les invitera à présenter un bulletin météo pour plusieurs pays où ont vécu des femmes scientifiques. La chasse au théorème, jeu de piste dans la bastide et la Maison Fermat  leur offrira l’occasion d’exercer leur sagacité en résolvant  des énigmes alliant mathématiques, historie et découverte du patrimoine.  Quant à la journée  exceptionnelle du  19 mars, elle fera plus de place encore aux  rencontres avec une professionnelle de Météo France et avec Sandra Turner, météorologue de profession et membre de l’association Femmes et sciences.  Avec des femmes entrepreneures Ils pourront échanger à propos de  leurs études, leur parcours et leur expérience. Avec la comédienne Anne Rougée, de la Comédie des Ondes ils découvriront de manière humoristique la relation qu’entretient une femme avec les maths grâce au spectacle Elle est matophile. Avec Jean Pailleux ils pourront se faire une idée des Outils mathématiques utilisés en météorologie.

                   

Quinze jours d’échanges et de découvertes qui permettront aux élèves de prendre conscience que le combat des femmes pour l’égalité face aux professions traditionnellement réservées aux hommes ne concerne pas les femmes seulement. En incitant les filles à se réaliser dans les carrières scientifiques, les enseignants et l’équipe de Fermat Science auront œuvré utilement car, tout souci d’équité mis à part, la mixité, contrat gagnant-gagnant, a un impact sur l’ambiance des collectifs de travail et permet d’apporter des éclairages différents sur les sujets et la méthodologie.