Biomimétisme et langue au chat

Publié par Elisabeth Leciak, le 6 avril 2017   1.1k

Xl chat chez le coiffeur micrologie

Dans la série biomimétisme (ou l’imitation de la nature pour améliorer nos vies), les arguments pour sauver la biodiversité ont fait long feu. Inutile d’aller farfouiller dans les forêts tropicales, la source d’inspiration se trouve juste sous notre nez.

Figurez-vous qu’une chercheuse américaine a eu une révélation en regardant son chat lécher une couverture. De retour dans son laboratoire à l’Institut de Technologie de Georgie, elle a filmé gros minet pendant des heures avec une caméra macro à haute vitesse et, à partir de ses minutieuses observations, la scientifique a fabriqué une langue géante avec une imprimante 3D. Quatre fois plus grande que l’originale, cette improbable maquette lui a permis d'étudier les mécanismes secrets de l'appendice rugueux.

Recouverte de petits pics flexibles, capables de se tourner dans toutes les directions, la langue de chat accroche n’importe quoi, poils, poussières et, bien sûr, miettes en tout genre. Le félin fait encore plus fort que la bardane, cette plante que copia jadis la bande Velcro.

Mobilisant du matériel de pointe et une équipe de chercheurs surdiplômés, un nouveau brevet est dans les tuyaux, inspiré des performances du léchant matou.

N’en doutez pas, il s’agit d’une grande avancée scientifique : ces travaux vont révolutionner la brosse à cheveux ! Il était temps, son design n’a pas changé depuis 1854, super les gars…

micrologie.com

Source : American Institute of Physics (AIP). « Cat tongues are even ‘handier’ than you imagined. » ScienceDaily. ScienceDaily, nov. 2016.

Illustration: Chat chez le coiffeur, collage Micrologie, inspiré par « Paris Smart City 2050 », V. Callebaut, 2016