Penser durable

Durant la sixième édition du festival Lumières sur le Quai, le Quai des Savoirs a mobilisé de nombreux invités de tous horizons pour discuter des perspectives de la société de demain. L'objectif de durabilité, aujourd'hui clé étant données les problématiques climatiques actuelles, a été discuté selon différents domaines.

Retrouvez ici une sélection des contenus audio et vidéo qui ont été produits sur cette thématique durant le festival.



RADIO FUTURS #3 : Et si la ville de demain s'inspirait du vivant ?

Les villes occupent 20% du territoire terrestre et concentrent plus de la moitié de la population mondiale. Elles ont donc un rôle décisif à jouer dans la conservation et la reproduction du vivant, humain et non-humain. Au-delà de la smart city et de la ville collaborative, comment aller vers des villes vivantes, qui dépassent les oppositions habituelles, nature/culture, centre/périphérie, urbain/rural, économie/social ? Peut-on développer nos villes en s’inspirant et en protégeant le vivant ?

Avec : Benoît Boldron, maître de conférence en urbanisme et chercheur associé à l'université Toulouse 2 Jean-Jaurès, et chef du service Habitat public à Toulouse Métropole ; Raphaël Besson, économiste, directeur du bureau d’études Villes Innovations et chercheur associé au laboratoire PACTE à l’Université de Grenoble


AFTERWORK : Low-tech, high-tech, où placer le curseur ?

L’innovation et le changement ne passent pas nécessairement par toujours plus de “nouvelles” technologies. Dans les pays en développement, comme l’Inde et sur le continent africain, se développe une innovation dite “frugale” faite d'ingéniosité, de récupération, et surtout de mobilisation des moyens disponibles localement pour répondre aux besoins des populations. En Europe aussi, des solutions nouvelles développées localement se développent, souvent dans les marges. Comment mieux prendre en compte les différentes façons d’innover ? Sont-elles en opposition ou, au contraire, n’aurait-on pas intérêt à mieux articuler “low-tech”, techniques classiques, facilement maîtrisables par tout-en-chacun, et “high-tech”, nouvelles technologies ?

Avec : Adrien Gauthier, créateur de Makers&Co ; Diane Trouillet, artiste-chercheuse qui explore l’interface entre la Science, l’Art et les techniques ; Jean-Christophe Fauroux, enseignant-chercheur en génie mécanique, co-créateur de l’entreprise Mecabotix  ; Laurent Huret, fondateur de L'Atelier des Bricoleurs ; Yves Marre, un des pères du low tech et du mouvement maker.



RADIO FUTURS #3 : Un avenir numérique peut-il être durable ?

Pour servir des millions d’utilisateurs en simultané, presque partout sur la planète, en flux vidéos numériques haut débit et assurer le trafic des données, il faut des data centers qui tournent à plein régime et qui consomment des milliers de gigawatts. Dans le contexte de transition énergétique que nous appréhendons déjà difficilement, l’avenir peut-il voir encore plus d’outils et de pratiques numériques se développer ? De même, l'obsolescence rapide - voire programmée - des smartphones et autres matériels numériques conduit à une production croissante de déchets électroniques. Peut-on articuler réduction de nos impacts environnementaux et développement des technologies numériques ? Un avenir numérique peut-il être durable ?

Avec : Florence Sedes, professeure des universités en informatique et chercheuse à l’institut de Recherche en Informatique de Toulouse ; Jean-Michel Hupé, chercheur CNRS, initialement en neurosciences, et désormais en écologie politique au FRAMESPA de Toulouse ; Marie-Véronique Gauduchon, directrice générale de LUMO de 2012 à 2017, une plateforme de financement participatif dédiée aux énergies renouvelables.



Ressources pour aller plus loin :


Xl paula prekopova mt9dbrm2kma unsplash
Publié par

Vidéos, podcasts, webdocumentaires