Économie circulaire

Durant la sixième édition du festival Lumières sur le Quai, le Quai des Savoirs a mobilisé de nombreux invités de tous horizons pour discuter des perspectives de la société de demain. Quel rôle pour le citoyen, quelle place donner au local et comment se réapproprier les cartes du fonctionnement de notre société ?

Retrouvez ici une sélection des contenus audio et vidéo qui ont été produits sur cette thématique durant le festival.


AFTERWORK : Reprendre la main sur les communs ?

Comment gouverner au mieux ce que nous avons d'indispensable en commun, comme l’air, l’eau, les forêts, les glaciers… mais aussi nos institutions, celles qui protègent par exemple notre santé, l’espace public ? Entre le marché et l’État, quelle place pour une plus forte participation des citoyens et de l’ensemble des parties prenantes ? D’autres façons de concevoir ce qu’est même l’essentiel et le commun, c’est-à-dire non seulement l’environnement, mais aussi le champ social, l’éducation et la culture ?  À l'ère de l'anthropocène, la quête de résilience gagnerait à se traduire par l'appropriation collective du territoire local. Dans un monde où le local deviendrait une valeur, comment repenser les champs culturel et artistique comme des communs, des champs résilients, en lien avec un territoire  ?

Avec Mireille Bruyère, maîtresse de conférences en sciences économiques à Université Toulouse - Jean Jaurès et chercheuse au #CERTOP du CNRS ; Camille Khoury, doctorante en Études Théâtrales au laboratoire LLA-CREATIS de l'Université Toulouse - Jean Jaurès


AFTERWORK : Faire ensemble de manière distribuée

Et si le futur de la production des biens de consommation ne passait plus forcément par la concentration des moyens dans de grandes usines, mais aussi par la mise en réseau de machines directement chez les consommateurs ? Cette idée qui paraît folle a pourtant montré son efficacité pendant le confinement, grâce à la mobilisation de “faiseurs” (makers) un peu partout en France et dans le monde, qui ont mis leur imprimante 3D chez eux, ou dans un atelier partagé, fablab ou autre, au service de production de masques, visières, et autres pièces détachées pour respirateur et matériel de santé. Comment capitaliser pour le futur sur cette expérience inédite ? Peut-on imaginer reprendre la main sur la production ? Pour quels bénéfices ? Pour faire quoi, et dans quelles conditions ?

Avec le Roselab


Ressources pour aller plus loin :

Xl priscilla du preez acnpoikidrw unsplash
Publié par

Vidéos, podcasts, webdocumentaires