Communauté

Mondes Sociaux

Wikipédia : Quelles visions de la « vérité » ?

Publié par Mondes Sociaux, le 22 février 2022   400

Vidéo Avides de recherche par Tania Louis et Charlotte Barbier

En co-production avec le Quai des savoirs, autour de l'exposition Esprit critique.


Une encyclopédie devrait contenir des savoirs valides. Mais… qu’est-ce qu’un savoir valide ? Cette question génère de nombreux débats, notamment chez les contributeurs de la fameuse encyclopédie collaborative en ligne : Wikipédia.

Guillaume Carbou et Gilles Sahut sont maîtres de conférences en Sciences de l’information et de la communication à Agen pour le premier et à Toulouse pour le second. Ils se sont intéressés aux pages de discussion d’articles Wikipédia portant sur divers sujets controversés (débats de société, pseudosciences, actualités polémiques…). Les contributeurs y débattent pour déterminer quel contenu peut figurer dans l’encyclopédie.

Les chercheurs ont identifié six régimes épistémiques, c’est-à-dire six rapports aux savoirs, présents chez les contributeurs Wikipédia.

Le régime encyclopédiste vulgarise et accorde une plus grande légitimité aux sources institutionnelles. Le régime wiki refuse toute hiérarchisation des contributeurs ou des sujets. Le régime scientifique s’appuie sur des articles scientifiques. Poussé à l’extrême il peut basculer dans un régime scientiste, considérant qu’il existe une Vérité unique, établie par les sciences exactes. Le régime critique questionne la probité de  sources et leur vocabulaire. Enfin, le régime doxique se réfère au bon sens des lecteurs et aux opinions majoritaires.

Ces conceptions sont liées à des interprétations différentes des règles de Wikipédia mais aussi de l’écriture scientifique. Elles sont ainsi à l’origine de débats récurrents entre les contributeurs. Finalement, le travail d’identification et de formalisation réalisé par les chercheurs permettra peut-être aux personnes impliquées d’analyser leurs positions respectives et de faire preuve de réflexivité en s’interrogeant sur leurs pratiques. Une démarche dont l’intérêt ne se limite pas à Wikipédia !