Communauté

Mondes Sociaux

L’amour chez les jeunes : oui, mais moi d’abord !

Publié par Mondes Sociaux, le 24 mai 2022   140

Article par Loïse Pierre

L’amour est-il soumis aux changements sociaux au même titre que le travail ? Au tournant du XIXe siècle la société est de plus en plus marquée par l’individualisation, et l’amour ne fait pas exception à cette évolution. Ainsi, la construction d’un couple chez les jeunes ne se fait plus seulement autour du « nous » et le « je » semble prendre de plus en plus de place dans le lit conjugal. Un coup dur pour l’amour romantique !

L’accomplissement personnel est une préoccupation de plus en plus présente depuis les années 1960 et l’amour conjugal ne déroge pas à ce phénomène. L’individualisation grandissante se fait sentir au sein des modes de relation des couples. Le « je » est davantage mis en avant au sein du couple, affaiblissant le modèle de l’amour romantique « pour toujours », comme « le seul et unique ».

En particulier, les jeunes cherchent à assouvir leurs désirs et ambitions personnels et à trouver un partenaire en phase avec leurs propres projets. Une enquête sociologique s’est récemment intéressée aux jeunes couples de moins de 35 ans, dont l’union date de moins de 5 ans. Le constat effectué se base sur 41 entretiens bibliographiques réalisés auprès de ces jeunes amoureux.

Le nouveau conjoint idéal ?

Durant les cinq premières années, les partenaires des jeunes couples hétérosexuels commencent par se tester. De cette manière ils mesurent la part d’autonomie qu’ils vont pouvoir conserver au sein de leur couple. En effet, il n’est plus seulement question de la satisfaction d’être à deux, les jeunes partenaires cherchent à répondre à une double aspiration : continuer à être soi et parvenir à se réaliser.

Le conjoint « idéal » pour les nouvelles générations n’est plus le même que pour celles des années passées. Il est aujourd’hui indispensable qu’il puisse donner la possibilité à son ou sa partenaire de se réaliser personnellement. Les jeunes cherchent un conjoint auprès duquel ils se sentent bien, tout en se sentant autonome. Nous assistons à une évolution du couple vers un amour individualiste ou le « nous » n’est plus la seule composante dans la relation à deux.

Lire la suite