Communauté

Mondes Sociaux

Femmes et TRÈS grandes : une vie « hors norme »

Publié par Mondes Sociaux, le 21 février 2023   480

Article par Marie Buscatto

Dans les enquêtes par questionnaires, les femmes et les hommes disent souvent rêver de posséder quelques centimètres de plus. La grande taille apparaît d’emblée comme un attribut enviable. Mais qu’en est-il vraiment du côté des femmes TRÈS grandes ? L’enquête qualitative menée auprès de femmes TRÈS grandes raconte en effet une tout autre histoire.

Une recherche sociologique a permis d’identifier et d’expliquer, dans sa complexité, une réalité sociale particulière : la TRÈS grande taille vécue par les femmes mesurant plus d’1 m. 77 et constituant 2 à 3% de la population féminine. Elle s’est appuyée sur l’observation quotidienne de deux groupes Facebook réservés, pour l’un, aux femmes très grandes, pour l’autre, aux hommes et aux femmes de très grande taille et la conduite d’entretiens qualitatifs auprès de 51 femmes TRÈS grandes. 

A travers l’enquête, le corps est apparu comme un élément majeur de construction de leur trajectoire. Les femmes TRÈS grandes, par ce seul attribut physique, voient leur vie façonnée de manière spécifique : comme des êtres « hors normes », comme des êtres « imposants », « gênants », « disgracieux », comme des femmes qui n’en seraient pas vraiment. 

Des stigmatisations associées à la TRÈS grande taille

Ont ainsi été rendus visibles les processus sociaux de production et de transgression des stigmatisations associées à la très grande taille au fil des trajectoires – de l’enfance à la fin de la vie professionnelle. La stigmatisation tient au discrédit porté sur ces femmes TRÈS grandes en relation avec leur stature dévalorisée. Comme l’exprime Erving Goffman dès les années 1960, « le mot de stigmate servira donc à désigner un attribut qui jette un discrédit profond, mais il faut bien voir qu’en réalité, c’est en termes de relations et non d’attributs qu’il convient de parler. »  [...]

Lire la suite

Crédit image : Kerismaker pour Flaticon.