Communauté

Mondes Sociaux

Du vin gaulois au fond de la Méditerranée ?

Publié par Mondes Sociaux, le 27 janvier 2022   320

Vidéo Avides de Recherche par Tania Louis.

Le vin est aujourd’hui une fierté française, exportée dans le reste du monde. Et ce commerce international est littéralement millénaire : après avoir importé du vin grec puis romain, les gaulois ont acclimaté la vigne aux conditions locales et se sont mis à produire leur propre boisson, qu’ils ont exportée dès le premier siècle après Jésus-Christ.

Le commerce de vin entre Rome et la Gaule s’est ensuite poursuivi pendant des siècles ! Mais un paradoxe préoccupe les spécialistes : sur la période qui correspond aux premiers siècles de notre ère, les traces terrestres de ces échanges sont nombreuses et indiquent l’existence de routes maritimes… Pourtant, peu d’épaves impliquées dans ce transport de vin ont été retrouvées.

Dans cette étude, Franca Cibecchini, archéologue et plongeuse, décrit trois épaves, qui se trouvent au large de la côte est de la Corse. Elles ont en effet un point commun : leurs cargaisons sont homogènes, composées uniquement d’amphores de type Gauloise, destinées à l’export de vin gaulois produit dans la province de la Narbonnaise. La localisation des trois épaves semble compatible avec un trajet direct vers la zone de Rome, loin des côtés.

Cette recherche montre finalement que de nombreuses autres épaves pourraient exister, se trouvant à des profondeurs peu étudiées jusqu’à présent. La mer Méditerranée n’a donc pas fini de livrer ses secrets !