Full sans titre 1

Communauté

Robotique

Machine Vivante - Créature Artificelle

Publié par Thomas Peyruse, le 22 mai 2018   740

Xl img 1489

Vous ne l'avez sans doutes pas vu, il y a une faute de frappe dans le titre "Artificelle" au lieu de "Artificielle". Non je ne vais pas la corriger. C'est le nom d'une installation artistique que nous avons co-créé avec l'artiste bidouilleuse plasticienne Maner Schnetzlon et qui sera exposée au Festival des Arts Numériques de Saint Orens les 24, 25 et 26 mai de 17h à 21h dans le hall d'Altigone.

Cette machine questionne la question "Qu'est ce qu'un être vivant?" C'est une grande question abordée depuis bien longtemps par philosophes, religions, scientifiques et artistes. Mais il apparaît quelque chose d'unique : quand un individu est vivant, nous le savons. Mettre une définition au vivant c'est avant tout donner les caractéristiques pour définir le vivant. Le vivant est donc avant tout un mot. Une machine vivante est donc une machine dont on sait qu'elle est vivante, ou du moins on accepte qu'elle est vivante. Notre objectif est donc de pousser cette illusion du vivant le plus loin possible, tout en gardant au maximum l'aspect abstrait et géométrique de la machine, éloignée le plus possible de toute forme vivante existante.

Dans nos recherches, nous avons été influencés par les techniques de l'art de la marionnette, les technologies des robots suspendues et les théories du chaos tout en voulant une machine la plus grande possible dans lequel le corps humain peut se perdre.

Ce "sentiment de vivant", nous le suscitons volontairement dans notre installation mais qu'en est-il des autres objets et notamment ceux connectés ? Peut-on le faire aussi impunément sans donner les "trucs" du magicien ? Est-ce toujours dangeureux ? Si oui, faut-il interdire les soldats de plomb et les nounours ? La technologie n'est elle pas prisonnière des mots ?

Si vous souhaitez accepter le vivant dans une machine, voir comment les autres peuvent l'accepter sans se poser trop de questions, juste pour jouer, ou réfléchir à cette relation ambiguë entre la réalité et son découpage en petits mots pour afficher un spectacle d'illusion plus vrai que nature, rejoignez nous les 24-25 et 26 mai de 17h à 21h à Altigone.