Full agenda echosciences headerv2

Communauté

EXPLOREUR - L'agenda

Conférences

Grande Ouverture "Les nouveaux instruments de la conquête spatiale"

Organisées par l'université Toulouse III - Paul Sabatier et l'Académie des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres de Toulouse, la prochaine conférence du cycle les "Grandes Ouvertures" vous propose de découvrir trois grands instruments dédiés à la conquête spatiale.

  • L'instrument "Athena X-IFU" présenté par Nathalie Webb, astronome UT3 Paul Sabatier à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse (IRAP)

Athena sera le prochain grand observatoire à rayons X de l’Agence spatiale européenne (ESA) et devrait être lancé au début des années 2030. Dédié à l’étude de l’Univers chaud et énergétique, celui des amas de galaxies et des trous noirs, X-IFU promet de révolutionner notre connaissance de l’Univers. Puissantes sources de rayons X, ces objets constituent de véritables archives qui nous informent sur les grandes étapes de la formation et de l’évolution de l’Univers. X-IFU est un instrument cryogénique, équipé de micro-calorimètres : des capteurs ultra-sensibles capables de mesurer l’infime quantité de chaleur déposée par un rayon X absorbé dans le détecteur. X-IFU est réalisé sous maîtrise d’œuvre du Centre national d’études spatiales (CNES).

  • L'instrument "Solar Orbiter" présenté par Philippe Louarn, responsable scientifique et directeur de recherche CNRS à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse (IRAP)

Ce satellite de l’Agence spatiale européenne (ESA)  sera lancé par la NASA en 2020 dans le but d’étudier l’activité et l’atmosphère du Soleil avec une résolution inégalée jusqu’ici. Cette mission s'appuiera à la fois sur des instruments d'imagerie et des mesures directes in-situ pour décrypter comment l'activité solaire et ses éruptions produisent différents « vents solaires » et des flux de particules énergétiques. Plus généralement, les observations de cette mission permettront de connecter la dynamique des structures solaires aux modifications de l'environnement spatial, y compris celui de la Terre. La contribution de l'IRAP à ce projet est la conception et construction de l'instrument permettant de mesurer la composante principale du vent solaire, le Proton Alfa Sensor : PAS.

  • L'instrument "SuperCam" présenté par Sylvestre Maurice, responsable scientifique et astrophysicien UT3 Paul Sabatier à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse (IRAP)

Outre l'analyse à distance des roches martiennes, SuperCam sera capable de détecter des molécules organiques, traces d'éventuelles formes de vie passée. Comme ChemCam, SuperCam réalisera des tirs lasers focalisés sur un point de roche qui auront pour effet de le chauffer jusqu’à une température de 8 000 °C. La lumière émise par le plasma créé sera analysée et fournira la composition chimique des roches. SuperCam comporte également un spectromètre Raman et un spectromètre infrarouge. Lancement prévu à l’été 2020 à bord du prochain rover Mars 2020 de la NASA.

Cette conférence sera modérée par Henri Rème, Professeur émérite à l’université Toulouse III – Paul Sabatier, Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP) et membre de l’Académie des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres.

Xl go 1812v2
Organisateur :
Université Toulouse III - Paul Sabatier et Académie des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres de Toulouse



Lieu :
Hôtel d'Assézat
Esquirol, Toulouse, France
le
déc. 18 2019

De 18:00 à 20:00