Communauté

EXPLOREUR - L'agenda

Questions de jeunes à la recherche célèbre 2023 année internationale du mil

Publié par IRD Occitanie, le 14 avril 2023   410

Le 28 mars 2023 Questions de jeunes à la recherche a réuni des scolaires et des intervenants dont Claire Mouquet-Rivier de l’IRD à l’UMR QUALISUD.  Au programme, découvrir la diversité des mils et leurs avantages. Un événement piloté par l’académie de Montpellier en partenariat avec Agropolis international et Terres nourricières, dans le cadre de 2023 année internationale du mil.

L’agriculture rime avec inventivité dans un contexte de réchauffement climatique. Des solutions existent : diversifier les pratiques agricoles, cultiver une diversité d'espèces adaptées, économiquement rentables et nutritives. Et utiliser les atouts des mils. Des messages encourageant adressés aux jeunes pour imaginer et construire le monde de demain.

2023 Année internationale du mil

© FAO

Pourquoi célébrer 2023 année internationale du mil ?

Les mils, groupe de céréales de zones sèches, sont cultivés en Afrique, en Asie et en Amérique. « Riche en patrimoine, plein de potentiel » : l'Organisation des États-Unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) met à l'honneur les mils, en réponse aux objectifs de développement durable?Questions de jeunes à la recherche s'en saisit pour engager le dialogue entre élèves et scientifiques sur ces céréales « du futur ». Pari réussi pour l’académie de MontpellierAgropolis international et leur partenaire Terres nourricières : la rencontre du 28 mars se déroule en présentiel, gage d’échanges nourris. Objectif : sensibiliser les jeunes à une alimentation saine et durable, évoquer des solutions, encourager à l’action.

Champ de mil au Niger

© IRD - Cédric Mariac

Un mil… des mils, ces céréales aux propriétés avantageuses

En Afrique, les céréales fournissent 50% de l’apport énergétique, près de 50% de l’apport en protéines et 15% en lipides. Claire Mouquet-Rivier nutritionniste de l’IRD à l’UMR QUALISUD plante le décor. Peut-être connaissez-vous le tô plat national du Burkina-Faso ou l’injera base des repas en Éthiopie. Naturellement sans gluten, les mils entiers ou décortiqués, sont consommés à tous âges sous forme de bouillie fermentée ou de plats accompagnés de sauces à base de légumes feuilles. La scientifique conseille : « adapter leur traitement pour répondre aux besoins nutritionnels et au goût des consommateurs en limitant les désordres digestifs liés à leur consommation sous forme complète ». Souvent cultivés en agroécologie précise Céline Cardi, médiatrice scientifique, les mils offrent des avantages substantiels souligne David Pot, généticien au Cirad :

  • résistance à la sécheresse, selon les conditions environnementales et de culture,
  • production de beaucoup de biomasse, utile pour alimenter les animaux, enrichir les sols, fabriquer des biomatériaux,
  • diversité d’usages alimentaires.

Questions des élèves :

  • Est-ce que vous pensez que tout le monde va accepter l'agroécologie et l'utiliser ?
  • Pensez-vous que l'agroécologie pourrait devenir obligatoire ?
  • Est-ce qu'on peut nourrir 8 milliards de personnes avec du bio ?

Lycée Georges Frêche de Montpellier

  • Comment conserver la qualité gustative des aliments tout en respectant la sécurité alimentaire ?
  • Comment conserver les nutriments tout en cuisant les aliments ?
  • Comment avoir une grande diversité de produits avec un circuit court et des produits locaux ? (Besoin de diversité de produits pour satisfaire la clientèle des restaurants).

Dialogue entre Claire Mouquet Rivier et des lycéens en formation cuisine

© IRD - Muriel Tapiau

Cuisiniers de demain, éco-déléguées, des jeunes impliqués

Les élèves du collège de l’Étang de l’or de Mauguio et ceux de terminale Sciences et Technologies de l'hôtellerie-restauration du lycée Georges Frêche de Montpellier étaient aux taquets pour poser des questions. Déjà sensibilisés aux questions de développement durable, ils témoignent d’à-propos et de réflexion dans leurs interventions. Les futurs cuistots font remarquer que les habitudes alimentaires peuvent être un frein. Mais le goût ça s’éduque. « Et pourquoi pas réaliser un plat à base de mil pour leur chef-d’œuvre de fin d’étude ? », glisse Marie-Renée Pradal, leur enseignante de Biotechnologies, chargée de mission au service éducatif de l'IRD.

L’interaction entre élèves et intervenants était au rendez-vous : découverte de la richesse des mils, invitation à l’action et encouragements pour participer à un futur et une alimentation durables. Une opération à bénéfices réciproques.

Contact pédagogie : Florence Thorez, académie de Montpellier FLORENCE.THOREZ@AC-MONTPELLIER.FR

Contacts science : Claire Mouquet Rivier, IRD UMR QUALISUD CLAIRE.MOUQUET@IRD.FR

Contacts communication : Muriel Tapiau, Julie Sansoulet COMMUNICATION.OCCITANIE@IRD.FR