Full agenda echosciences headerv2

Communauté

EXPLOREUR - L'agenda

Ouvrage : Mosquitopia, la place des nuisibles dans un monde sain

Publié par IRD Occitanie, le 5 octobre 2021   86

Xl 9780367520052

Louvrage Mosquitopia, The Place of Pests in a Healthy World vient de sortir aux éditions Routledge. Ce volume proposé en accès libre rassemble des sciences biologiques et médicales, des sciences humaines et sociales, des artistes et des humanistes qui confrontent leurs réflexions autour de la place des moustiques dans un monde en bonne santé : élimination, co-habitation, utopies et réalités ! Frédéric Simard de l'UMR MIVEGEC et Isabelle Dusfour de l'Institut Pasteur, actuellement en accueil dans l’unité, ont contribué à l'écriture de chapitres.

Mosquitopia

© Routledge

Le moustique est reconnu comme l'animal le plus meurtrier de toute l’histoire de l'humanité, responsable de centaines de milliers de morts chaque année en transmettant diverses maladies comme le paludisme, la dengue ou la fièvre jaune. Pour autant, les moustiques font partie intégrante de la biodiversité et les moyens utilisés depuis des décennies pour s’en protéger ont montré leurs limites tant sur leur efficacité que sur leur durabilité. Cinquante ans après la publication de l’ouvrage Silent Spring de Rachel Carson, traitant de l’effet néfaste des pesticides sur l’environnement, ce livre apporte des réponses éclairées à la double question : pouvons-nous éliminer les moustiques, et devons-nous le faire ? Les différents chapitres tirent un bilan contrasté des relations entre les hommes, les moustiques, leur santé et leur environnement. Ils identifient les controverses et mettent en lumière les contradictions qui les alimentent dans un effort de réflexion partagée pour imaginer un futur sain et durable. Offrant des informations allant de la technique à la philosophie, c'est « le livre à consulter » pour explorer les nombreuses relations entre l’homme et son meilleur ennemi, qui invite à réfléchir à de nouvelles façons d'habiter le monde en harmonie avec la nature. Mosquitopia intéressera toutes celles et ceux qui souhaitent explorer les relations entre la santé humaine et les écosystèmes, tout en offrant de nouvelles perspectives aux planificateurs de la santé, aux experts médicaux, aux environnementalistes et aux défenseurs des droits de la nature et des animaux.

La version Open Access de ce livre est disponible gratuitement au téléchargement en format pdf sur le lien suivant.

La Lutte Anti-Vectorielle à l’heure de l’émergence virale : Grandeurs, Limites et Opportunités

Le chapitre co-écrit par Isabelle Dusfour intitulé Vector Control : Successes, failures and expectations in the context of arbovirus emergence and expansion présente les succès, limites, échecs et attentes des méthodes de lutte contre les moustiques vecteurs d’arbovirus, dont le moustique tigre. Face à l’échec de l’utilisation des insecticides, des approches intégrées ont été promues pour améliorer le contrôle, gérer la résistance aux insecticides, réduire leur impact environnemental et engager les communautés dans des comportements responsables. Cependant, des défis restent encore à relever comme par exemple l’éducation des populations pour mobiliser l'action et maintenir l'engagement. Le contrôle des maladies transmises par les moustiques est également confronté à l'émergence, la réémergence et la propagation des arbovirus. De nouvelles méthodes et stratégies sont nécessaires afin de prendre en compte les impacts environnementaux et une plus grande intégration des communautés de moustiques et d'humains dans les stratégies de contrôle.

Utiliser la biologie évolutive pour une gestion durable du risque vectoriel

Le chapitre The Mosquitome : A new frontier for vector control ? écrit par Frédéric Simard, soutient qu'il est temps de changer de paradigme pour passer d'une lutte antivectorielle agressive à la sémantique guerrière à une logique de gestion intégrée et mieux ciblée du risque vectoriel pour une santé durable des populations et de leur environnement. Par analogie avec le concept de microbiome, qui désigne l’ensemble des communautés microbiennes colonisant un environnement donné et qui peuvent y être inféodées en y jouant un rôle fonctionnel fondamental, il propose le terme de Mosquitome pour désigner l’assemblage d’espèces de moustiques, souvent les mêmes sur différents continents, qui peuplent les différents environnements colonisés par l’homme et qui représentent un danger majeur pour la Santé Publique. Il montre comment les activités humaines (déforestation, urbanisation, utilisation des insecticides) ont façonné l’histoire évolutive d’une poignée d’espèces parmi la florissante biodiversité des moustiques, jusqu’à produire ces armes de destruction massive qu’elles sont maintenant devenues. Il suggère enfin que la tendance peut être inversée, en utilisant les formidables leviers de la sélection naturelle et de l’évolution pour orienter, et non subir, les conséquences des perturbations que nous infligeons à ces systèmes biologiques particuliers. Dans ce contexte, les moustiques eux-mêmes pourraient s’avérer des alliés stratégiques pour lutter durablement contre la transmission des pathogènes et l’émergence de nouvelles pandémies.

Source : https://www.ird.fr/ouvrage-mos...