Femmes et Hasard 2020

Publié par Claire Adélaïde Montiel, le 11 mars 2020   420

Xl fah2  copier

Pour l’année 2020, la quinzaine des femmes en Sciences 82 a commencé très fort, dès le dimanche 8 mars, avec 2 spectacles. Pour les maths, le one man show de Manu Houdart à l’abbaye de Belleperche et, pour les métiers scientifiques exercés par les femmes, au cinéma Les Nouveaux Bleus, à Beaumont, une belle rencontre avec Isabelle Desenclos, ingénieure sur le sujet "Femmes et Spatiales". Avant et après le film d’Alice Winocour, Proxima, Isabelle Desenclos a présenté un diaporama sur l’aventure spatiale au féminin. Elle a évoqué son itinéraire professionnel et la manière dont elle vit son métier dans les centres de contrôle de satellites de télécommunications puis elle a répondu de bonne grâce aux nombreuses questions du public.

Du lundi 9 au vendredi 20 mars, place à l’expérimentation et aux découvertes. L’équipe d’animation de Fermat Science composée de Camille, Emie et Sabine, est à pied d’œuvre pour recevoir les élèves invités à venir découvrir le thème de l’année grâce à un atelier, un jeu visite et une visite guidée d'exposition.

L’atelier animé par Camille se déroule en 2 parties : tout d’abord la création d'une œuvre aléatoire sur ordinateur, à l'aide d'un lancé de dé, puis une première approche des probabilités à partir d’un jeu mettant en scène 6 femmes scientifiques de nationalité et de périodes différentes. L’utilisation de l’ordinateur, la capacité à suivre un protocole en autonomie et la réflexion sur les résultats obtenus permettent une approche ludique des probabilités que les élèves aborderont plus tard dans leur cursus scolaire.

La découverte de l’exposition Comme par hasard créée par la Maison des mathématiques et de l’informatique de Lyon commence par une recherche de définition : Qu’est-ce que le hasard ? Ensuite, après la présentation par Emie des différents pôles de l’exposition, le jeune public se répartit dans tout l’espace tester les différents dispositifs accompagnant les panneaux explicatifs. Expérimenter et toucher du doigt, comprendre et mettre en pratique, réfléchir à la dangerosité du hasard à travers les jeux de loto, d’Euromillion et les jeux d’argent. S’interroger sur la place du hasard dans l’évolution de l’humanité. Aborder la manière dont l’aléatoire intervient dans certaines créations musicales comme celles de Mozart ou dans le cadre de créations surréalistes comme les Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau. Découvrir la loi des grands nombres, le machine learning ou encore le jeu de Nim. Autant de manières d’aborder cette notion si riche et si difficile à définir.

C’est une belle expérience qui est offerte à ce jeune public et une incitation à revenir pour ceux qui éprouveront après cette riche journée une petite frustration à l’idée qu’ils n’ont pas pu visionner les 16 vidéos de chercheurs apportant, chacun, leur réponse à la question qui sous-tend l’exposition : Qu’est-ce que le hasard ?