Un peu de curiosité pendant le confinement 7 : Les Gaulois !

Publié par Kimiyo - Éveiller votre curiosité, le 13 mai 2020   100

Xl stat re d or  classe v

Photo : Pièce gauloise

Description avers : tête stylisée à droite ; volute devant le visage ; “fruit” bien visible devant le menton .
Description revers : cheval bondissant à gauche ; au-dessus, un filet ; entre les jambes, un fleuron et cinq globules posés en cercle

auteur : cgb

Confinement à la maison 7 Les Gaulois !

Aujourd'hui parlons un peu d'archéologie, antiquité, et même un peu plus ancien... Pas trop ancien quand même, nous ne parlerons pas des Dinosaures par exemple car il s'agit de paléontologie et non d'archéologie à ne surtout pas confondre !

L'archéologie étudie l'histoire de l'homme et notamment tout ce qu'il a pu fabriquer, créer.

Nous entendons souvent l'expression « Nos ancêtres les gaulois ». Mais est-ce vrai ? Comment peut-on le savoir ?

Ce peuple n'a laissé que très peu de trace écrite. Comment les connaître sans avoir de récits nous décrivant leur vie comme pour les égyptiens ou les romains ?

Pour cela l'archéologie peut apporter des réponses. Pour comprendre d'où viennent les Gaulois, nous allons revenir à leur origine, au sein des peuples celtes. Oui, leur origine est la même que les bretons ou les irlandais actuels !

Les celtes ont des langues d'origines indo-européennes. On peut donc en conclure qu'ils viennent de ces peuples qui vivaient en Asie-centrale il y a environ 4500 ans. Ils se seraient installés au niveau de la Russie méridionale à cette époque. Difficile d'être plus précis car nous sommes là avant l'âge du fer et il n'y a que peu de reste retrouvé de cette époque. Ils ont ensuite migré dans plusieurs zones du monde dont une partie vers l'Europe de l'Ouest en longeant les Alpes du nord. Ils mettront plus de 1500 ans à arriver sur le territoire de la future France !

Les archéologues suivent leur trajet grâce à des découvertes en plusieurs endroits qui deviendront chacune emblématiques d'une époque.

On peut citer les champs d'urnes funéraires retrouvés en Allemagne et dans d'autres pays d'Europe du nord,

https://fr.wikipedia.org/wiki/...

ou encore Hallstatt dans les Alpes autrichiennes où plus de 20 000 objets ont été trouvés, et qui marque aussi l'arrivée du fer en Europe du Nord et de l'Ouest

https://www.universalis.fr/enc...

dessin d'une "tombe à char", sépulture gauloise courante

En 500 avant JC ils sont jusqu'aux Pyrénées et continuent leur descente vers le sud. Guerriers, ils étaient très craint des peuples du sud, ils iront jusqu'à piller Rome en -390 ! Mais ils se retireront ensuite laissant les romains se développer et prendre leur revanche 350 ans plus tard...

Attention cependant, il ne faut pas penser aux gaulois et aux celtes comme une culture rustre, de "barbares" dont seule l'intervention des romains a permis de civiliser. De plus en plus d'archéologues par exemple pensent que notre réseau routier aurait été créé en grande partie par les gaulois et non par les romains comme on peut l'entendre très souvent ! De plus il ne faut pas non plus penser à eux comme un seul peuple, uni, mais au contraire comme une myriade de peuples différents mais partageant une culture et une organisation commune. Pour une liste des peuples gaulois :

https://fr.wikipedia.org/wiki/...

Cette culture celte s'effacera petit à petit par la conquête de leur territoire par d'autres puissances à commencer par les romains avec Jules César, et par les germains bien des siècles plus tard, laissant la culture celte à l'extrême ouest du continent.

Pour en savoir plus sur l'histoire des celtes et des gaulois :

https://www.histoire-pour-tous...

Pour en revenir à notre question de base, les gaulois sont-ils nos ancêtres, difficile de donner une réponse franche. Ils le sont sans doute pour partie, mais difficile de voir leur héritage avec l'importance des cultures romaines et germaines sur notre territoire. Nous les retrouvons quand même dans le nom de ville, village, région comme Paris (qui vient de Parisii, peuple gaulois qui vivait à cet endroit) ; dans une centaine de mots comme blaireau, bouleau ou encore caillou.

https://www.pourlascience.fr/s...

Pour aller plus loin :

https://lejournal.cnrs.fr/arti...

https://www.histoiredumonde.ne...

En expérience cette semaine nous allons faire un véritable chantier de fouille ! Mais attention le travail d'un archéologue ne se résume évidemment pas à prendre son pinceau et écrire des livres...

Pour cela il vous faut :

un grand bac en plastique

de la terre ou du terreau

une ficelle

un pinceau

une truelle / une grosse cuillère

une assiette cassée (ou n'importe quel autre objet cassé, le mieux en céramique, en plusieurs bouts)

des objets plus petit (une pièce de monnaie par exemple)

de la colle

un sac poubelle (pour récupérer la terre)

une feuille et un crayon à papier pour dessiner les restes

La mise en place est simple : la terre dans le bac et les fragments de l'objet cassé dans le sol.

La fouille commence par la mise en place du carroyage sur le bac avec la ficelle. Il s'agit de faire un quadrillage de la zone de fouille pour situer l'endroit des différentes découvertes. Avant de commencer la fouille, reproduire le carroyage sur la feuille de papier. La fouille débute, minutieuse. À chaque découverte, le fouilleur doit dessiner la trouvaille dans le bon carré sur la feuille de papier. Une fois tout retrouvé, vous pouvez vous amuser à recoller les bouts de la vaisselle cassée et essayer de dater le tout (la date de la pièce par exemple).

Pour un peu d'aide à la mise en place, voici le site dont je me suis inspiré :

http://lesbonsplansdegandalf.e...

Si l'archéologie vous plait profitez d'un été dans notre région pour (re)découvrir tous les lieux emblématiques archéologiques de chez nous !

Villa Gallo-Romaine de Loupian, Jardin antique méditerranéen, Musée de l'Ephèbe, Musée De L'étang De Thau et bien d'autres !

À très vite et surtout, restez curieux !