Minecraft : un bac à sable au quartz réfractaire

Publié par Gaétan Link, le 1 février 2024   330

Minecraft est l'archétype des jeux vidéo de type bac à sable. Le terme ne saurait lui être mieux approprié du fait que le sable fait justement partie des nombreuses ressources exploitables dans le jeu. Autant dire que jouer au bac à sable dans Minecraft n'est pas qu'une expression. Qui dit sable peut rapidement dire silice, et qui dit silice peut vite faire penser au quartz. Cela tombe bien, ce minéral est également présent dans le jeu ! La silice serait-elle l'un des ciments qui lie les différents éléments du jeu entre eux ?

Jouons dans le bac à sable

Minecraft (Xbox Game Studios, Mojang Studios) est un jeu vidéo de type bac à sable, c'est-à-dire qu'il permet aux personnes qui y jouent de construire et de modeler l'environnement à leur guise, dans la seule limite posée par leur imagination et les éléments qui leur sont laissés à disposition. Une partie du cœur du système de jeu repose sur l'exploitation de ressources pour les transformer ou fabriquer des blocs ou des objets selon des recettes prédéfinies : c'est le craft. Minecraft propose d'exploiter de multiples ressources naturelles et matériaux directement repris ou inspirés de la vie réelle. La silice, la forme naturelle du dioxyde de silicium (SiO2), fait partie de ces ressources que le jeu nous propose d'utiliser sous diverses formes, dont sa forme minérale la plus abondante et la plus connue : le quartz.

Quand le verre se fait silice

Le sable aux teintes jaune-blanc, la représentation du sable la plus commune dans Minecraft. Brûler un bloc de sable dans un fourneau permet de créer un bloc de verre. © Xbox Game Studios, Mojang Studios.

Avant de parler du quartz seul, parlons d'abord un peu de verrerie et de silice. Parmi les recettes de fabrication de base disponibles dans Minecraft, on y trouve celle du verre, un bloc essentiel pour fermer un espace tout en laissant la lumière y pénétrer. La conception du verre est dévolue au sable, un des blocs naturels présents de manière très abondante à la Surface, la dimension de base du jeu. Si la nature du sable n'est jamais précisée dans le jeu (en sédimentologie, le terme « sable » désigne les sédiments meubles dont la taille des grains est comprise entre 0,05 et 2 mm, mais dont la nature peut être siliceuse, magnétique, carbonatée...), le fait qu'il soit utilisé pour produire du verre sous-tend que cette dernière soit siliceuse. La fabrication du verre dans le jeu est une opération simple puisqu'elle consiste à simplement faire brûler un bloc de sable dans un fourneau pour obtenir un bloc de verre. Ni plus ni moins qu'une représentation très simplifiée du travail de verrerie.

Pour une blancheur immaculée, construisez en quartz

Amas de quartz du Nether dans sa roche-hôte, la Netherrack, dans Minecraft. © Xbox Game Studios, Mojang Studios.

Mais revenons au quartz. Contrairement à la Terre, le minéral est loin d'être le plus facile d'accès dans Minecraft. Il n'est même pas présent dans la dimension de base qu'est la Surface ! Pour aller le dénicher, il faut pénétrer la dangereuse dimension aux allures d'enfer biblique qu'est le Nether. Ici, le minéral, nommé « quartz du Nether », est représenté sous une forme laiteuse et opaque. Un choix esthétique qui permet de bien le démarquer de sa roche-hôte, la Netherrack, de teinte rouge sang. Les gisements de quartz forment généralement des amas de taille variable (4 à 10 blocs), chaque bloc de minerai de quartz pouvant fournir entre 1 et 4 quartz du Nether. Il est à noter que l'appellation de minerai de quartz est ici techniquement abusive, le terme « minerai » étant réservé aux minéraux contenant une substance métallique d'intérêt économique. Cependant, l'utilisation de ce terme dans le contexte du jeu permet au joueur d'identifier immédiatement à quelle catégorie de bloc il appartient et donc quel usage il peut en faire ; il s'agit ici d'une simplification sémantique nécessaire à la compréhension du jeu.

Représentation du quartz après minage dans Minecraft (© Xbox Game Studios, Mojang Studios) comparée à un réel amas de quartz blanc à base hexagonale et à terminaison bipyramidale (Didier Descouens, Wikimedia Commons, licence CC-BY-SA 4.0).

La ressource récoltée à partir du minerai de quartz est présentée sous la forme de cristaux ayant la morphologie typique du quartz, constituée d'un prisme hexagonal et d'une terminaison bipyramidale. Suivant l'un des grands poncifs de la fabrication dans Minecraft, ces cristaux de quartz peuvent être assemblés par 4 pour former des blocs de quartz. Ces blocs d'un blanc uni et immaculé peuvent être transformés en des blocs dérivés avec des variantes de texture (polis, sculptés...) et servir à la construction de structures. Un ensemble de blocs que j'affectionne particulièrement dans mes diverses constructions.

Le gameplay d'abord, le réalisme après

Au regard des éléments exposés précédemment, on peut se poser un certain nombre de questions. Si les sables sont siliceux et que le quartz est une forme de silice cristalline, est-il possible de transformer le quartz en sable ? Pourquoi cantonner le quartz à la dimension du Nether alors qu'il pourrait autant avoir sa place parmi les très nombreuses ressources disponibles dans celle de la Surface ?

Les réponses à ces questions passent par une notion fondamentale : le gameplay. Ce terme anglais n'a pas de réel équivalent en français, car sa définition englobe plusieurs éléments propres au jeu vidéo selon le contexte dans lequel il est employé (Schnell, 2022). Dans notre cas, je le résumerai selon deux des éléments qui nous intéressent ici : les mécaniques de jeu et l'expérience du joueur.

Bien que la palette des possibilités de fabrication offertes par Minecraft soit immense, elle n'inclut pas celle de transformer le quartz du Nether en sable. Cette absence de lien génétique entre le sable et le quartz est en partie due à la manière dont le jeu a évolué (et évolue encore aujourd'hui) au cours de son histoire. Sorti en 2011 en sa version 1.0 (la version en alpha était disponible dès 2009), Minecraft se voit régulièrement agrémenté de mises à jour qui approfondissent ou rajoutent de nouveaux éléments de gameplay, que ce soit des blocs, des ressources, des monstres, des recettes de fabrication ou encore des biomes. Si le sable fait partie des blocs primitifs apparus avec les toutes premières versions du jeu en 2009, le quartz du Nether est arrivé plus tard avec la version 1.5 en 2013.

Une raison fondamentale me semble expliquer cette absence : les possibilités de fabrication liées au quartz du Nether dans le jeu sont déjà très étendues et ne peuvent être démultipliées à l'infini. Dans la logique de fabrication traditionnelle de Minecraft, la conception d'un bloc de sable nécessiterait la transformation d'un bloc de quartz. Cependant, cela aurait mené à une impasse au niveau de la mécanique de jeu, car les différentes possibilités de transformation de ce bloc sont déjà toutes dévolues à la création d'autres blocs. Or, dans le cas où la mécanique d'un bloc de quartz devenant bloc de sable aurait été implémentée, cela aurait mené à sacrifier certains des nouveaux blocs dérivés du bloc de quartz et à la texture originale (taillé, sculpté...), le tout juste pour permettre la création de blocs déjà naturellement présents en abondance dans le jeu. En conséquence, cela aurait provoqué une limitation de l'expérience du joueur pour forcer une mécanique de jeu qui n'aurait apporté aucune plus-value.

Si une mécanique permettant de transformer le bloc de quartz en bloc de sable avait été implémentée, il est probable que plus de la moitié des blocs présents sur cette image n'auraient jamais pu être posés. © Xbox Game Studios, Mojang Studios.

Cette petite expérience de pensée illustre bien les limites qu'il y a à apporter trop de réalisme ou de mécaniques issues de la réalité dans l'imaginaire vidéoludique. Car avant de faire un jeu réaliste, un jeu éducatif ou encore un jeu en réalité virtuelle, il faut déjà faire un bon jeu qui soit agréable à jouer et qui reste cohérent dans les mécaniques de jeu qu'il propose et avec la philosophie que prônent ses concepteurs.

Un quartz pour un intérêt d'enfer

C'est aussi probablement par un souci d'équilibrage et d'amélioration de l'expérience des joueuses et joueurs que le quartz fut cantonné à la seule dimension du Nether. Il faut voir qu'en 2013, l'intérêt d'explorer et d'exploiter le Nether reste encore limité. Il est alors constitué d'un biome unique et son principal intérêt réside dans la chasse aux monstres qui y vivent et sont principalement cantonnés dans des forteresses en ruines. Si l'apport de cette dimension est d'ors et déjà intéressant pour les joueuses et joueurs en quête de difficulté ou ayant un style de jeu orienté vers le combat, il est bien plus faible pour celles et ceux à la recherche de ressources dédiées à la construction ou à la conception de mécanismes.

L'ajout du quartz comme ressource exclusive au Nether permet de combler une partie de cette lacune, le minéral pouvant non seulement servir comme base à des blocs de construction décoratifs, mais aussi être un élément indispensable à la fabrication de nouveaux blocs introduits par cette version 1.5. Même si le Nether a largement été amélioré en contenu depuis, le quartz reste encore l'un des rares minerais qu'il possède, alors que la Surface possède déjà de très nombreuses ressources, ce qui rend encore aujourd'hui l'exclusivité de la présence du quartz dans le Nether pertinente en terme d'équilibrage.


Minecraft est un objet de médiation scientifique en géologie dont l'intérêt principal réside dans ses nombreuses références visuelles et ses mécaniques de jeu inspirées de réels processus géologiques. Cependant, l'absence de relation directe entre sable et quartz dans un jeu qui possède pourtant les mécaniques théoriques pour la créer illustre bien que le réalisme doit s'effacer lorsqu'il entre en contradiction avec l'amélioration du gameplay. Cela est d'autant plus justifié que Minecraft n'a aucune ambition à être un jeu réaliste.

Ce serait d'autant plus faire un mauvais procès au jeu que de lui reprocher de ne pas proposer de lien génétique entre sable et quartz en sachant que le quartz n'est qu'une variété cristalline naturelle de la silice parmi d'autres, et que le sable est avant tout une classe granulométrique indépendante de la nature minéralogique de ses grains constitutifs. Au contraire, Minecraft offre la possibilité d'explorer les mondes de la sédimentologie et de la silice et de ses nombreux avatars en offrant une introduction par le biais de leurs éléments les plus communs dans l'imaginaire collectif, tout en suggérant des axes de médiation scientifique sur ces thématiques en discutant des limites de la représentation proposée par le jeu.

Références

Jesse Schnell (2022). L'art du gamedesign (3e édition). Éditions Dunod, 639 p. ISBN : 978-2-10-083242-2.

Droits d'auteurs

Le texte de cet article est publié et mis à disposition sous licence Creative Commons Attribution-Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Le non-respect des conditions de la licence entraîne le retrait immédiat de la mise à disposition.

Les captures d'écran du jeu Minecraft en illustration sont la propriété de Xbox Game Studios et de Mojang Studios. Leur utilisation dans le présent article se fait dans le cadre de l'article L122-5 alinéa 3a du Code de la propriété intellectuelle et ne peuvent être reproduites sans l'autorisation explicite des ayants-droits.