🎇 Lumières sur le Quai 2021 | Table-ronde "La biologie dans tous ses états"

Publié par Quai des Savoirs, le 18 novembre 2021   65

Xl vignette yt autre biologie

Table-ronde enregistrée en public au Quai des Savoirs le jeudi 28 octobre 2021  à 18h

avec le CNRS Occitanie Ouest + lancement du petit Illustré CNRS - La Dépêche du Midi sur la biologie

Parmi tous les liens unissant deux organismes, la symbiose est sans doute l'un des plus forts et des plus fascinants. Comment ces organismes communiquent-ils entre eux pour leur bien mutuel voire, à travers les services écologiques, pour le bien d'une troisième espèce, la nôtre ? Nos liens avec l'environnement sont tout aussi intrigants. Ces derniers peuvent être directs comme l'influence de l'exposition au soleil sur la synthèse en vitamine D qui, elle-même, va agir sur nos cellules immunitaires et favoriser notre résistance à certaines maladies. S'agissant de la biodiversité, ces liens semblent plus distants. Pour autant, mieux la décrire et donc mieux la comprendre est fondamental dès lors qu'on la considère comme patrimoine naturel et culturel mais aussi comme ressource essentielle.


Les intervenantes & intervenants :

Anne Astier, chercheuse CNRS à l’Institut toulousain des maladies infectieuses et inflammatoires (Infinity – CNRS/UPS/INSERM)
Anne Astier est chercheuse en immunologie au CNRS. Elle a travaillé de nombreuses années aux États-Unis puis en Écosse avant de revenir en France à Toulouse, en 2017, au centre de recherche Infinity. Elle étudie la réponse immunitaire dans les maladies inflammatoires, telle que la sclérose en plaques, et notamment l'impact de la vitamine D sur les cellules immunitaires du sang.


Guillaume Bécard, professeur des universités, Laboratoire de recherche en sciences végétales (LRSV– CNRS/UPS/Toulouse INP)
Guillaume Bécard étudie une symbiose végétale très ancienne entre les plantes et certains champignons microscopiques. Il s'intéresse à l’exploitation agronomique biofertilisante de cette symbiose naturelle et au langage moléculaire utilisé par les partenaires plantes et champignons impliqués pour se reconnaître et optimiser leur interaction.


Sébastien Brosse, professeur des universités, laboratoire Évolution et diversité biologique (EDB – CNRS/UPS/IRD)

Sébastien Brosse s’intéresse à l’écologie des écosystèmes d'eau douce. Ses travaux allient des approches macro-écologiques à des approches locales sur la biodiversité des poissons et leurs réponses aux perturbations humaines. Il utilise des méthodes innovantes d’inventaire de biodiversité, basées sur la collecte de l’ADN environnemental, pour comprendre comment s’organisent les communautés de poissons.


Modération : Morgane Gibert, chercheuse CNRS au laboratoire Anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse (AMIS – CNRS, UPS)


>> Retrouvez la fresque en scribing des rencontres du festival par Jan Gunther ici


Pour aller + loin (références et ressources) :

>> Dossier "Lumières sur le Quai 2021 | Réinventer nos liens : pour aller + loin !"<<


Festival "Lumières sur le Quai" | 16 octobre au 7 novembre 2021 |  #LSQ2021

https://lumieressurlequai.fr/