Les nanovoitures sur les chapeaux de roues !

Publié par Chloé Bayon, le 24 mai 2016   1.6k

Xl nanocar race

Une course de molécules ? C’est cette idée farfelue qu’ont lancée des chimistes du Centre d’Elaboration de Matériaux et d’Etudes Structurales (CEMES) à Toulouse. Cette première course internationale de molécules-voitures a été imaginée par Christian Joachim, directeur de recherche au CNRS et Gwénaël Rapenne, professeur à l’université Paul Sabatier. Cette compétition hors norme, prévue pour l’automne 2016, a été baptisée « NanoCar Race ».

Les nanovoitures sont de taille nanométrique et donc plus d’un milliard de fois plus petites que les voitures de notre quotidien (un nanomètre = un milliardième de mètre). Ce sont des molécules uniques qui font office de voitures d’où le nom de molécules-voitures. Ces molécules en forme de voitures possèdent elles aussi un châssis, deux axes et quatre roues. Pour avancer, les molécules n’ont pas besoin d’essence : leur propulsion se fera à l’aide d’un courant électrique. La piste est une surface d’or sur laquelle des plots composés de quelques atomes d’or définissent le circuit. D’après les calculs des scientifiques, il faudra au moins 38 heures pour que la molécule finisse son parcours !

Schéma du circuit de la course (© CEMES-CNRS)

Lors de cette compétition, 5 « écuries » vont s’affronter. Les 5 équipes internationales (France, Allemagne, USA, USA/Autriche et Japon) ont présenté leur prototype de nanovoiture à l’occasion de l’évènement Futurapolis, le 27 novembre 2015 à Toulouse. Elles doivent désormais s’entraîner à « piloter » leurs molécules pour le grand jour !

La NanoCar Race aura lieu les 14 et 15 octobre 2016 au CEMES à Toulouse. Du fait de la toute petite taille des voitures, la course ne sera évidemment pas visible à l’œil nu. Les participants utiliseront un microscope unique au monde pour observer et guider leur bolide. Les images seront retransmises en direct au Quai des Savoirs à Toulouse et dans le monde entier. Cet évènement est un défi scientifique exceptionnel mais aussi une remarquable collaboration à l’échelle internationale.


Pour en savoir plus :

http://nanocar-race.cnrs.fr/

http://www.cemes.fr/course_nanovoitures