Le Mont Aigoual et l'Observatoire de Météo France

Publié par Le RADIS, le 13 septembre 2018   860

Xl photo de marc khanne

C'est le week-end patrimoine, les lieux de culture scientifique, remarquables, prisés par le public, fonctionnant avec des équipes de scientifiques ouvrent leur porte mais pas tous. L'Observatoire de Météo France est sur la sellette par des coupes budgétaires.

Voici la lettre du personnel permanent diffusée dans la revue Causses et Cévennes et en suivant vous pourrez écouter l'émission radio enregistrée le 15 août pour les 110 ans de la table d'orientation. Elle vous fera découvrir le Mont Aigoual et son Observatoire:

Observatoire du Mont Aigoual

30 570 Valleraugue

aigoual@meteo.fr

0430051681

Le 12 juin 2018

Mesdames, Messieurs.

L’Observatoire du Mont Aigoual est le dernier observatoire météorologique de montagne encore en activité en France. Lieu touristique et scientifique majeur du Parc National des Cévennes inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il a accueilli gratuitement dans son exposition-musée plus de 3 millions de personnes depuis 1985.70 000 à 150 000 visiteurs le parcourent chaque année de mai à octobre.

C’est une véritable vitrine pour Météo France, développant la pédagogie autour des risques météorologiques et climatiques, missions régaliennes de Météo France.

Pour répondre aux nouvelles problématiques du changement climatique, un projet d’ampleur est porté par le partenaire de Météo France à l’Observatoire : la Communauté des Communes Causses Aigoual Cévennes. L’Etat, le Fond de financement de la transition énergétique, la Région Occitanie, le Département du Gard y participent. Ce projet vise à faire de l’observatoire un lieu de référence unique en Europe sur les changements climatiques, mais aussi un lieu d’accueil sous forme de séjours en immersion scientifique, et enfin renforcer l’attractivité du territoire.

Le budget total investi s’élève à 3,5 millions d’euros, englobant les travaux de rénovation du bâtiment et le renouvellement de l’exposition.

Dans le même temps, une des conséquences de la restructuration de Météo France, est que l’Observatoire du Mont Aigoual n’est plus considéré comme un site pérenne. A terme, l’armement officiel permanent de l’Observatoire tombera à zéro, Météo France n’ayant recours qu’à des vacataires saisonniers (ce ne seront que rarement les mêmes personnes, venant de centres météo très différents et ne pouvant pas s’investir pleinement). Selon nous, cette suppression des agents permanents est inadaptée à l’Observatoire, et ce en toutes saisons. De plus, au vu du nombre des postes supprimés à Météo France (500 sur 2900 en 5 ans), quid de la disponibilité des vacataires, et ce à court terme?...

Les conséquences sont les suivantes:

-fin de l’expertise des relevés météorologiques dans l’un des trois seuls centres français labellisés par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) pour sa longue série climatique (station plus que centenaire représentative du climat mondial).Comment le justifier auprès du public dans ce «Centre d’Interprétation des Changements Climatiques»?

  • fin de l’assistance téléphonique aux hélicoptères du SAMU traversant les Cévennes

  • fin de la médiatisation de l’Observatoire, de l’accueil sur place des journalistes,de l’envoi en direct de clichés, films, informations lors d’événements spectaculaires intéressant le public, notamment sur la période dite hivernale, d’octobre à mai.

- fin de la gestion de l’exposition, de la création et du renouvellement des

supports pédagogiques ou visuels (photos, films etc...), des publicités.

  • fin des tests en extérieur dans les conditions extrêmes pour les entreprises privées et les organismes météorologiques (campagnes internationales de mesures,comme celle de 1992-1993 présidée par l’OMM sur les capteurs de vent)

  • fin de l’entretien permanent du bâtiment et de l’intervention immédiate en cas de panne

  • pas de possibilité, et ce à l’inverse de ce qui est stipulé dans le cahier des charges du projet, de créer des séminaires, résidences d’artistes, des séjours payants de formations scientifiques de novembre à avril. Ces séjours ont pour finalité de maintenir en équilibre le budget de fonctionnement du site.

- pas de possibilité de fournir à l’année des bulletins de prévisions météo

touristiques sur ce massif si souvent touché par des événements extrêmes et fréquenté en moyenne par 300 000 personnes (chiffres PNC).

-etc...

Seul un effectif permanent adéquat, motivé et polyvalent, permet une projection à long terme de l’Observatoire, une gestion efficace des activités présentes et futures et la justification de l’investissement majeur porté par les entités impliquées dans le projet.

Sans la présence des météos de l’Aigoual, de leurs récits, leur connaissance météorologique et climatique du territoire, de son histoire, le grand public se lassera probablement très vite, la fréquentation de l’exposition, les recettes induites s’en ressentiront inexorablement. Le développement initialement prévu sera impacté si cet établissement perd son âme.

Nous vous remercions vivement pour votre lecture et sommes à votre disposition pour toute information supplémentaire.

Nous vous prions d’agréer, Mesdames et Messieurs, l’expression de nos sincères salutations.

Le personnel permanent Météo France et CCCAC de l’Observatoire

Delphine Bourrié, 26 ans d’Observatoire, Eric Diot, 26 ans, Rémy Marguet, 11 ans, Christian Pialot, 26 ans, Chantal Vimpère, 16 ans.

Les anciens responsables de l’Observatoire:

Jean Boulet 21 ans à l’Observatoire, Christian Pratlong 30 ans

Le lien de la pétition :  https://chn.ge/2JJJhM9


 Le Radis Sound présente l'émission, diffusée sur Onde Courte.fr :

20-Emission-MontAigoual

Sommaire :

L’équipe du RADIS Sound ne se prend pas au sérieux et vous emmène en déambulant entre chroniques, micro trottoir et invités sur la tour de l’observatoire qui ressemble plus à un fort !!!

Voici le sommaire :

1’04 » Chronique d' »En temps » de Timéo

3’10 » Le Mont Aigoual et les arbres avec Marie-France Flahaut

7’09 » Micro trottoir au mont Aigoual

14’25 » Chronique de bord de Mathilde

17’27 » L’Aigoual et la pataphysique avec Eric Diot

22’31 » L’observatoire et les météorologues avec Eric Gosse, Chantal Vimpère et Christian Pialot

36’28 » Le Mont Aigoual et la Culture avec Catherine Velle, auteure du livre « Un pas dans les nuages » : https://www.facebook.com/catherine.velleauteur

Marc Khanne, réalisateur du docu-fiction « Aigoual, la forêt retrouvée » : http://www.transhumance-bergers-cevennes-film.com/autresfilmsdemarckhanne.html et Rémy Marguet, météorologue