La collection Auzoux de l'Université Toulouse III-Paul Sabatier 1/

Publié par Patrimoine Université Toulouse III - Paul Sabatier, le 16 mars 2018   990

Xl 17917584 337464083318550 7159057589662933786 o

L'Université Toulouse III-Paul Sabatier conserve au sein de ses collections patrimoniales quelques pièces rares et atypiques, parfois uniques, d'anatomie clastique issues des manufactures Auzoux.

Que sont ces maquettes ? D'où viennent-elles ? À quoi rêvent-elles ?

Sauvez-moi d’un don 

Je suis le fameux dindon d’Auzoux. Vous pouvez lire en moi comme dans un manuel de biologie. Observez donc mon appareil circulatoire et reproducteur et surtout comment mes muscles et mon squelette se tendent à mes envols. En plus mes organes se démontent et se remontent pour mieux comprendre comment ils s’articulent entre eux. Les nombreuses pastilles qui sont disséminées sur mon corps vous donneront le sens de montage et les détails de mon anatomie qui sont référencées dans un livret qui accompagne toutes les pièces Auzoux, fabriquées à la manufacture de Saint-Aubin-d'Ecrosville, dans l'Eure.

À presque 160 ans, les aléas de la vie ont,malheureusement pour moi, fait que je me dégrade au fil du temps. Je suis si fragile qu’il faut aujourd’hui porter des gants pour me manipuler. Crasseuses et pleines de poussière, mes couleurs ont perdu de leur éclat. Pire, certaines parties se craquellent et finissent par tomber. Afin de me lancer sur la scène patrimoniale, une campagne de crowdfunding a eu lieu en 2017 afin de me permettre de retrouver mon allure d'antan.

Grâce à la générosité publique, j'ai pu m'offrir la caisse de transport dont je rêvais tant afin de voyager en toute sécurité, et bientôt je partirai me faire bichonner dans un atelier de restauration du patrimoine afin de retrouver ma superbe.

 












Œuf au p(l)atrimoine

Je suis si gros qu’aucune poêle ne pourra recueillir mon jaune. Qu’importe, avec moi vous pouvez mieux voir les différentes couches qui me composent. En me tournant dans un sens, quatre faces vous montrent les différents stades de développement de l’embryon qui sommeille en moi. De la coque au jaune d’œuf, vous pouvez donc tout comprendre en un seul coup d’œil.

Toutes ces années j’ai vécu reclus dans ma coquille, j’ai donc échappé aux chocs et au monde extérieur. Malheureusement je ne peux pas en dire autant de ma coque. Regardez-là, elle est toute sale ! Sa surface est criblée d’éclats et un liquide l’a tâchée. J'ai donc besoin d'aide pour la nettoyer et lui redonner sa brillance. Comme pour mes camarades des usines Auzoux, cette cure de jouvence a pu être financée grâce aux dons reçus en 2017.

Pour vous montrer notre bonne volonté et nos qualités pédagogiques, n'hésitez pas à visionner le cours auquel nous avons participé.


Texte : Marie Zdyb

Photos : © Service de Biologie animale, Collection de zoologie, UT3-PS

Vidéo : Direction de la communication, de la culture et des événements, Université Toulouse III – Paul Sabatier