Le réseau 4G à la conquête du métro toulousain

Publié par Marine Schmitt, le 26 novembre 2017   400

Xl n11 0138 1

Le vendredi 10 novembre 2017 était une date clé pour beaucoup d’usagers des transports en commun toulousains. Le métro est enfin équipé de la 4G  dans les 38 stations de la ligne A et B !

Fini les coups de téléphones coupés dès les premières marches du métro, les messages importants ratés, le plaisir de lire un livre, ou bien encore le regard dans le vide de certains voyageurs ; tout le monde a les yeux rivés sur son écran de téléphone connecté au reste du monde ! 

©Toulouse Metropole et Tisséo


2016 : le début d'une nouvelle ère numérique

L’histoire commence le 30 novembre 2016 quand Toulouse Métropole et Tisséo annoncent la signature du réseau dans les deux lignes de métro. L’apposition de cette signature de conventions a été réalisée  avec les principaux opérateurs télécoms : Orange, Bouygues, SFR et Free. L’investissement se chiffre à 10 millions d’euros qui a été réparti entre la ville de Toulouse et les quatre opérateurs. La promesse des compagnies téléphoniques est de proposer "un réseau mobile dans le métro toulousain qui sera le premier de France et sur lequel sera offert un service voix et données à très haut débit, de bout en bout".

Des voyageurs connectés au rendez-vous

Afin de vérifier la promesse faite par les opérateurs télécoms mais aussi voir l'utilisation qu'en font les voyageurs, j'ai décidé de prendre le métro pendant toute la première semaine de la mise en service de la 4G. 

Vendredi matin, 8:30, je suis à la station Jeanne d'Arc de la ligne B et déjà le premier constat se fait. Beaucoup de personnes utilisent leurs téléphones portables. Un rapide coup d'oeil à l'intérieur de la rame bondée et je peux apercevoir que les écrans de téléphone ont comme interface: Facebook, Snapchat, Twitter ou bien encore YouTube et bien plus encore. Le message est donc bien passé et tout le monde semble satisfait de pouvoir jouir d'une connexion internet sous terre. 

© Marine Schmitt

Pour l'occasion, un hashtag a  été spécialement crée pour que les voyageurs puissent tweeter et partager leurs ressentis: #Mon1erTweetDansLeMetro. Voici quelques exemples de tweets que nous pouvions lire ce jour là:

Les jours suivants l'arrivée de la 4G ressemblent au jour du lancement ; les usagers se servent de leurs téléphones et paraissent avoir connu ce service depuis toujours. Seul le week-end durant la journée semble un peu moins connecté. Peut être est ce dû au fait que l'on retrouve moins d'étudiants et de jeunes à bord du métro. 

Quant à moi, j'ai suivi cette nouveauté avec beaucoup d'attention et je suis particulièrement satisfaite de pouvoir utiliser Internet et mes applications durant le trajet. Travaillant souvent dans le bus, je peux à présent optimiser mon temps de trajet dans le métro également et c'est un vrai plus.

Toulouse, Smart City connectée vers l'avenir

Notre belle ville rose ne compte cependant ne pas s’arrêter là en terme de nouveautés technologiques et travaille déjà sur d’autres projets. Tisséo Collectivités a annoncé que pour l’ouverture de la troisième ligne de métro en 2024, une communauté de travail a été constituée. On dénombre 105 entreprises et 272 projets qui traiteraient entre autres de la récupération de l'énergie cinétique des rames pour alimenter les équipements des stations, de l'amélioration de l'éclairage, de la diffusion d'informations aux voyageurs par le biais par exemple de projections lumineuses dans le tunnel. L'Open Métropole est de faire de Toulouse une Smart City qui se veut être une ville moderne, plus facile à vivre et collaborative. 

De belles perspectives d’avenir pour Toulouse et ses habitants, usagers des transports en commun !