Inclusion du public dans la médiation scientifique, quand les enfants s’invitent dans la création d’un livre tact’illustré

Publié par Echosciences Occitanie, le 30 mai 2023   890

Article rédigé par Emma Lopez

C’est au Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse que ce beau projet voit le jour. Dans un but d’inclusion et d’accessibilité, la création d’un livre tactile sur les sciences naturelles à destination des enfants non malvoyants s’est faite en les incluant directement dans la conception de cet objet. Dans ce projet co-construit, la médiation scientifique ce n’est plus penser pour mais penser avec.

La génèse du projet

De 2014 à 2018, une équipe pluridisciplinaire a développé un livre tactile sur les sciences naturelles. Peggy Cabot, à l’époque médiatrice culturelle et scientifique en charge du public non et mal-voyant au Muséum de Toulouse, nous dévoile les coulisses du projet. 

L’idée première était de répondre au manque de livres sur les sciences naturelles à destination du jeune public et accessibles aux mal et non-voyants. L’équipe élabore alors un docu-fiction dans lequel le lecteur mène l’enquête. A travers cette histoire, les enfants touchent les images tactiles et découvrent des objets naturels et ethnographiques issus des collections du Muséum.

Vous avez dit tact’illustré ?

Ce livre tact’illustré est composé de textes en caractères agrandis et braille mais également d’illustrations à base de matières et de textures. Les images ne sont plus seulement regardées mais aussi touchées pour s’ouvrir à n plus large public.  Le livre présente à la fois une approche narrative et scientifique, en proposant une découverte ludique et sensorielle pour apporter des connaissances scientifiques.

Ouvrage Les petits explorateurs tactiles au Muséum, écrit par Anne-Sophie Baumann 

L’idée est née de plusieurs constats sur le manque de livres tactiles abordant les sciences naturelles. Trois objectifs ont alors été fixés :      

- Découvrir de manière ludique le concept de Muséum      

- Concevoir un livre sur les sciences naturelles proposant des expériences sensorielles communes (voyants et non-voyants)      

- Être novateur à la fois pour le jeune public voyant et non-voyant

Le design participatif, pour inclure le public dans le projet

L’inclusion, c’est le mot clé de ce projet. L’équipe du Muséum souhaitait inclure les enfants mal et non-voyants dès la conception du livre, pour que le résultat final soit adapté au public cible. C’est donc une collaboration entre le Muséum, la maison d'éditions Les Doigts Qui Rêvent, l’Université Toulouse Jean Jaurès, l’Université de Genève et les enfants de l'Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse qui a vu le jour, de façon à garantir un résultat adapté aux besoins du public au-delà du caractère innovant.

Cette démarche collaborative et participative a placé les enfants au cœur du développement du livre. Et ils ont relevé ce défi avec brio !

Les enfants ont participé à plusieurs ateliers de conception et de retours pour créer et améliorer le livre. Ils ont mis à profit leur créativité pour obtenir un résultat final qui leur correspond. Avec beaucoup d’implication, ils ont réfléchi et argumenté pour sélectionner les objets et les textures utilisés dans le livre, sous l'œil admiratif des médiateurs scientifiques.

Penser dès le départ ce livre accessible en incluant les enfants a bouleversé les méthodes des médiateurs. Ces derniers ont dû adopter une position en retrait pour ne pas imposer leurs idées aux enfants au cours des ateliers. Dans ce projet, la médiation ne pense plus pour son public mais pense avec lui.

Un projet motivé par des enjeux de taille 

Face au manque d’offre, et à un public souvent peu inclu dans les outils de médiation, le Muséum a tenu à co-construire ce livre avec son public pour lui offrir un outil de médiation accessible sur la thématique des sciences naturelles et en utilisant les collections du Muséum. De cette manière, les jeunes non et malvoyants peuvent avoir accès à un outil de médiation scientifique adapté. Ce livre fait partie d’un dispositif de médiation itinérant et autonome à portée universelle (tout public) sur les communes de la métropole de Toulouse. Le kit contient des objets de la collection pédagogique du Muséum (voués à être manipulés par le public), le livre tact’illustré Les petits explorateurs tactiles au Muséum et un guide de médiation (pour aider les médiateurs et enseignants à utiliser l’ouvrage). C’est donc une mallette pédagogique itinérante qui va à la rencontre du jeune public dans les médiathèques, les écoles, les centres de loisir de la métropole de Toulouse.

Toulouse étant une ville pionnière de la langue des signes et élue capitale des sourds, le Muséum a conçu une vidéo dans laquelle la conteuse Emilie Rigot, de l’association ACT’S raconte le livre devant la caméra pour le public sourd et malentendant, élargissant ainsi l'accessibilité de l’ouvrage. 

Quelques conseils pour bien débuter 

Si vous souhaitez développer un projet similaire, voici les conseils de Peggy pour optimiser votre travail.   En premier lieu, il faut une bonne connaissance de votre public et savoir être à son écoute pour développer un projet pertinent et adéquat. C'est une vraie méthode ! Dans votre structure, il est indispensable de composer une équipe pluridisciplinaire et de s’entourer pour ne pas porter le projet seul. Il faut faire de votre projet celui de votre établissement tout entier pour qu’il puisse se concrétiser grâce à la coopération de toutes les équipes en créant des objectifs communs. Il est aussi important de bien s’entourer de partenaires qui pourront soutenir le projet et apporter leur expérience.

En somme, une capacité d’écoute et un esprit d’équipe, pour guider le public cible le long du projet !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le Tumblr du projet et découvrez toutes les coulisses de la conception de livre tactile Les petits explorateurs tactiles au Muséum.