Ciné - Sciences 2019 : "La peur"

Publié par Genopolys Montpellier, le 22 juillet 2019   310

Xl image2

Genopolys a le plaisir de vous annoncer son retour, en partenariat avec Univerlacité, Les Petits Débrouillards et l’association La Comédie des Neurones.  « Les Ciné-Sciences » ont vu le jour en 2017 et continuent d’être menés aujourd’hui avec un nouveau projet, présenté en Quartier Prioritaire de la Ville de Montpellier.

L’objectif est d’amener le grand public, et notamment les enfants, à parler de science à partir d’un court métrage. Après les deux premières éditions sur « l’œil et l’oreille » et « L’entomologie », les Ciné-Sciences reviennent avec un nouveau thème : « la peur ».

A cette occasion, deux séances successives ont été présentées, alliant courts-métrages, activités et discussions scientifiques. 

Le Ciné-Sciences a débuté par une première séance sur « La peur dans l’imaginaire ». Après le visionnage d’un petit court-métrage sur des créatures mythologiques, il a été proposé, aux enfants et à leur famille, de nombreux jeux autour de cette thématique.

Ils ont pu incarner un animal tout droit sorti de leurs mythes et légendes favoris. L’objectif est de présenter des animaux, de chasser les idées reçues, les croyances, et de comprendre l’origine des superstitions qui les entourent. En traversant les différentes manches, les mythes prennent vie et les joueurs partent à la recherche des origines biologiques des peurs et des menaces pour ces espèces.

La séance a continué avec un blind test sonore plus ou moins effrayant pour rester dans l’ambiance, suivi d’un « Mémo’tion » : un Memory un peu particulier qui permet de relier un être vivant à sa réaction face à la peur. Les enfants ont pu découvrir les incroyables mécanismes de défense de certaines espèces.

Cette première séance a permis aux enfants d’appréhender ce qu’est la peur et quelles sont les réactions possibles face à celle-ci dans le règne animal. Mais les questions sur les mécanismes de la peur sont restées en suspens.

Pour la deuxième séance, nous avons présenté 2 court-métrages sur l’importance de la peur et le fonctionnement des centres de relais au niveau du cerveau. Comme on dit souvent qu’ « apprendre c'est répéter », les enfants ont ainsi pu devenir de véritables petits scientifiques en herbe, en jouant avec les mots sur 3 activités.

Ils ont commencé avec les « boîtes à toucher » ! Quoi de mieux pour comprendre la peur que de l’expérimenter soi-même en mettant sa main tremblotante dans une boite mystérieuse, alors qu’une photo d’araignée est collée sur celle-ci ! Fou-rires garantis quand les objets découverts ne sont que des peluches en laine, en tissus ou encore en Slim.


Place ensuite à la peur irrationnelle avec un « Mémo’phobie », un Memory assez « original » qui les a sensibilisés sur de nombreuses phobies.

Enfin les enfants ont également pu participer à un jeu de plateau composé de différentes parties du corps humain (muscles, cœur, poumons, cerveau). Ce jeu consiste à préparer au mieux le corps à un possible danger imminent, permettant aux enfants un ancrage des messages clés des séances sur le long terme.


A ce jour, nous sommes intervenues dans trois structures différentes dans le quartier de la Mosson. (Centre Social Alisé, Maison pour Tous Georges Brassens, Zadigozinc). Ce projet collaboratif a été porté par l’équipe de Genopolys avec Magali Kitzmann et Marie Péquignot pour l’animation, Pénélope Bregeon et Manon Herranz, pour la conception des jeux, l’animation et le choix des films.

Avec la participation pour certaines animations de Catherine Gandubert de l'association la Comédie des Neurones et de Nolwenn Leboyer de l’association des Petits Débrouillards pour la planification et le choix des structures dans lesquelles ces animations se sont déroulées.

50 enfants et 15 parents ont pu profiter de ces animations qui ont eu beaucoup de succès.

Herranz Manon