AVEZ-VOUS VU PYTHAGORE DANSER ?

Publié par Claire Adélaïde Montiel, le 11 octobre 2017   500

Xl vmt 24

Avez-vous déjà vu Pythagore danser ? Non ? Alors c’est que vous n’êtes pas venu à la Fête des maths, dans la maison de Fermat, le dimanche 8 octobre. Manu Houdart, directeur de la Maison des Maths de Quaregnon, en Belgique, a tenu en haleine pendant 1h 30 une salle comble avec un voyage fantaisiste au pays des mathématiques.  Chants, danses, déguisements, musique, devinettes, rien n’a été épargné à ce public qui sans cesse en redemandait, saluant par des rires et des applaudissements chaque performance de ce professeur de maths hors du commun qui, dans un one man show débridé, présente sous des aspects plaisant un sujet réputé sérieux.

A l’heure du bilan, la fête de la science 2017 dans le village des sciences de Beaumont de Lomagne confirme sa stature de fête intergénérationnelle. L’Espace de vie sociale géré par Fermat Science et la Caisse d’Allocations familiales de Tarn -et- Garonne a permis de mobiliser la population beaumontoise de sorte que chacun a pu trouver des activités sur le site de la fête pour lui-même et pour ses proches.

Dans la semaine 800 scolaires ont fêté la science. Le samedi et le dimanche, parmi les 1500 visiteurs, les aînés se sont consacrés à des activités tranquilles, les passionnés de musique ont découvert grâce à Jean Marc Andrieu et à deux solistes de son orchestre Les Passions la virtuosité de la musique baroque. Les férus de mathématiques se sont affrontés grâce à Arnaud Chéritat à la quatrième dimension, les familles tous âges confondus ont découvert les ateliers proposés partout dans la maison de Fermat et ont pu se faire photographier dans le studio photo des jeunes du SMJ de Beaumont. Les curieux d’histoire ont découvert, grâce à une visite guidée peu conventionnelle, les interactions entre l’architecture de la maison de Fermat et la vie quotidienne de ses habitants. Ils ont rencontré l’illustre Pierre de Fermat en personne dans la personne du conteur beaumontois Philippe Marti.


Parmi tous les visiteurs, les moins intéressés n’ont pas été les nombreuses personnalités présentes sur la fête : Valérie Rabaud députée du Tarn-et-Garonne et Olivier Moch, président de Science animation. Aux côtés de Jean Michel Baylet venu en voisin et ami, le Conseil Régional était représenté par sa vice-pésidente Sylvia Pinel, Patrice Garrigues et le mathématicien Bertrand Monthubert, l’Université Fédérale par Marielle Mouranche et Catherine Gadon, le Rectorat par Vincent Lavanant. La championne ESOF 2018 Anne Cambon-Thomsen est venue en famille avec sa petite fille et son mari Morgan Thomsen, conseiller ESOF 2018. Quant à Bernard Seiden, éditeur, il a pu apprécier l’intérêt suscité par le livre « Pierre de Fermat l‘énigmatique co-édité par l’université fédérale et sa maison d’édition. Après cette semaine de fête pour tous, apprivoiser les maths et la culture scientifique ne sont pas, dans la patrie de Fermat, de vains mots.
Le mot de la fin appartiendra à Olivier Moch, président de Science Animation, présentant la Fête de la Science le 6 octobre à Montpellier lors de pour l’inauguration : « Je l’ai dit, l’affaire est essentielle. Mais cela n’implique pas qu’elle soit sévère ou terne. Nous l’avons voulue ludique. En parcourant les départements occitans et les rencontres proposées, chacun pourra s’instruire et aussi se divertir. Le tout est accueillant et chaleureux… le tout aussi, à l’image de la recherche et de ses soutiens, est prodigieusement varié. Tout est bon pour réfléchir et aider les autres à comprendre les questions de toutes natures -scientifiques ou sociétales- et les réponses qu’apporte l’activité de la recherche. »