Événements

L’ADN, un détective très privé

Aujourd’hui, pas une seule enquête criminelle ne se passe de l’utilisation des empreintes génétiques plus couramment appelé le Test ADN.

La question de l’identification des individus s’est posée très tôt, rapidement une approche très transversale a été utilisée sur des bases scientifiques éprouvées. L’évolution de la science a présenté pour les enquêteurs et les chercheurs de vérités, en pratique judiciaire, un appui considérable pour identifier de la manière la plus exacte un individu. Il est possible de présenter cette évolution depuis l’échelle macroscopique de taille humaine (photos, mesures anthropométriques…) à l’échelle moléculaire, qui cible une étude des molécules issues de traces biologiques. Cette évolution des sciences de l’infiniment petit fait apparaître une nouvelle dimension en matière d’identification qui est décrite comme de la biométrie criminologique sur la base d’empreintes génétiques.

Pour illustrer cette nouvelle technique d’identification, nous proposons une animation sous forme d’atelier :

Les progrès technologiques depuis la fin des années 1990 ont abouti à la pratique routinière du relevé d’empreintes génétiques. L’école de l’ADN propose aux collégiens de participer, de plonger dans son laboratoire mobile, de s’identifier à des « experts » de la police scientifique afin de mieux comprendre les avantages, mais aussi les limites de ces techniques d’investigations utilisant les outils de la biologie.

Dans le cadre de l’enquête ; les élèves, véritables « experts » de la police technique et scientifique, devront identifier et comparer un échantillon d’ADN issu de la scène de crime à celui de différents suspects afin de résoudre l’énigme.

du
oct. 11 2018
au
oct. 12 2018