Chronique d'une année entre parenthèses

Publié par Claire Adélaïde Montiel, le 27 janvier 2021   370

Xl team d cembre 2020  4

Selon l’expression consacrée, il y a des années avec et des années sans. Pour l’association Fermat Science comme pour beaucoup d’autres, 2020 qui vient de s’écouler comptera, incontestablement, dans les années sans. En raison des circonstances sanitaires, nombre de projets ont dû être remis ou reconsidérés même si le personnel et le bureau ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour, dans les conditions particulières et passablement traumatisantes, créer une nouvelle dynamique, assurer la vie de l’association au jour le jour et anticiper la reprise. 

 

Des activités en pointillé

Supprimées les visites de solaires venus de toute l’Occitanie pour manipuler les mathématiques avec nos médiateurs. Supprimée l’ouverture de nos expositions interactives.

Supprimées les rencontres et ateliers dans le cadre chaleureux de l’Espace de vie sociale et les activités des vacances chez Fermat. Supprimées les représentations théâtrales, les concerts proposés d’ordinaire lors des manifestations nationales et autres festivités destinées à promouvoir l’image des maths.

La liste est longue de ce qui a dû être abandonné de bon ou mauvais gré entre période de confinement, temps de déconfinement où renaissait l’espoir de retrouver une vie non pas meilleure mais à tout le moins notre liberté d’action avant une nouvelle période de confinement

 

Trouver une nouvelle dynamique pour préserver l’existant

Face à l’activité réduite et aux contraintes impossibles à éluder, chacun, à Fermat Science, s’est occupé à créer des contre feux. Pour les relations avec les scolaires, appels téléphoniques, mails et articles, prêts de matériel, ont pris le relais. Face à l’impossibilité d’ouvrir les expositions, un projet d’Escape Game a vu le jour à partir de l’exposition Curiosités mathématiques. Un padlet a permis de pallier l’absence de contacts avec la population beaumontoise dans le cadre de l’Espace de vie sociale. La délocalisation de la fête des maths à la salle des fêtes, le nombre limité de personnes reçues dans chaque atelier et, pour les conférences, l’enregistrement et la diffusion par internet, ont permis de limiter les dégâts L’annulation des représentations théâtrales a donné lieu à un enregistrement audio et à un petit montage vidéo dynamique de la pièce Une soirée chez Fermat en attendant que l’équipe d’acteurs amateurs puisse se produire « pour de vrai ».

 

Se projeter vers l’avenir

Mais ce n’est pas pour autant que l’avenir a été oublié. La création d’une scénographie immersive pour la future Maison de Fermat a permis de peaufiner le projet de cette Maison des mathématiques qui ouvrira ses portes au second semestre 2022. L’avancement de l’exposition sur l’Intelligence Artificielle s’est fait en visio-conférence.

Les projets Erasmus +, malgré l’impossibilité de rencontres physiques entre les participants des autres pays européens, ont continué leur petit bonhomme de chemin sans se laisser entamer par les circonstances défavorables.

Pour 2021, une mallette pédagogique destinée aux lycéens est en cours de création. Et de nouveaux projets ont vu le jour pendant ce temps entre ,parenthèses tels, avec le consortium Science(s) en Occitanie et l’aide financière du Conseil Régional d’une Route des mathématiciens occitans qui passera bien évidemment par Beaumont de Lomagne et sera suivie, en 2022, toujours dans le même cadre, de la Route du génie occitan. Celle-ci conduira les touristes dans les13 départements d’Occitanie à la recherche des traces laissées par les génies scientifiques et techniques de notre région

 

En résumé, chacun, à son niveau s’est efforcé de faire face et de trouver des solutions au fur et à mesure que surgissaient les problèmes. A ce titre on pourra parler d’une bonne année 2020, ce qui n’empêchera en rien de souhaiter que 2021 ne lui ressemble pas.

Lien vers le teaser

Lien vers Scène 1 audio