Le paludisme : les principes de la contamination par les moustiques

Publié par Victor Cosciences, le 4 mai 2021   50

Xl insects 820484 1920

Des chercheurs montpelliérains ont découvert un mécanisme d'infection qui pourrait permettre à terme le développement d'un nouveau médicament antipaludéen !

https://www.francebleu.fr/emis...

Le paludisme est une maladie responsable d'un million de victimes par an dans le monde. La situation est d'autant plus préoccupante que les parasites à l'origine de cette maladie - appelés plasmodium - développent des résistances aux médicaments.

Le plasmodium est un organisme unicellulaire transmis à l'homme par le moustique lorsque celui-ci se gorge de son sang. Ce parasite rentre ensuite à l'intérieur de nos cellules sanguines pour s'en nourrir et se reproduire dedans. Il les tue pour en infecter d'autres ce qui à force provoque des crises de paludisme caractérisées par une importante fièvre.

Le parasite a cependant un point faible : il sécrète des molécules très importantes qui lui permettent d'infecter les cellules-hôte. Inhiber les gênes du parasite codant la fabrication de ces molécules permettrait donc d'éradiquer la maladie. Développer un médicament agissant directement sur le génome du plasmodium semble donc être la clé du combat contre le paludisme.